Logements, loisirs, financement d’études : des startups créées par et pour les étudiants comptent bien apporter une aide précieuse aux jeunes élèves. UP le mag vous présente 5 entreprises issues de l’ESS qui ont pour ambition de révolutionner leur quotidien.

L’ESS a le vent en poupe, y compris chez les jeunes. 80 % d’entre eux se déclarent en accord avec ses valeurs (primeur de l’intérêt général, gouvernance démocratique, lucrativité limité, libre adhésion). À l’occasion du Mois de l’ESS, qui se tient tous les ans au mois de novembre, une semaine leur est dédiée. La semaine étudiante pour l’ESS (SEESS) a eu lieu du 7 au 10 novembre. Certaines startups du domaine se sont engagées pour leur faciliter la vie.

Jam, l’assistant pour étudiants

Lancé en 2014 par une entrepreneuse de 26 ans, Marjolaine Grondin, Jam a pour vocation d’aider les étudiants en quête de stages, de petits jobs, mais aussi de bars sympas… et pas chers ! Le service répond directement aux étudiants via Facebook Messenger, Twitter ou par SMS (contacter le 38102). Pour ce faire, il utilise un bot, un logiciel automatisé de conversation. Posez une question à Jam, il répondra à votre requête en 5 minutes montre en main !

À lire aussi : Un assistant personnel gratuit pour les étudiants

Proxiloop, un job à portée de clic

Proxiloop a comme ambition, et ce depuis sa création en septembre 2013, de mettre en lumière les talents inutilisés des étudiants et de les faire « matcher » avec des entreprises pour des missions de courte durée. Après son inscription sur le site, l’étudiant pourra chercher les offres les plus épanouissantes et qui lui feront gagner un petit pécule. L’entreprise (startup ou PME) aura quant à elle le loisir de chercher le profil qui correspond le mieux à son activité.

Tidybear, l’appartement propre après la soirée

Quand on organise une « petite » sauterie chez soi, on prévoit en général très bien les boissons nécessaires, mais un peu moins les maux de tête du lendemain… et le rangement de son appartement. Pas de panique, Tidybear est là pour vous. Cette startup créée en 2015 par trois étudiants en école de commerce prévoit de venir chez vous et de faire le grand ménage post-soirée dans votre appart. Présents à Lille, Lyon et Paris, Tidybear envisage de s’installer dans toute la France.

Studapart, le logement sans galère

Deux étudiants à la Sorbonne, Alexandre Ducoeur et Amaury Roland, ont eu l’idée en 2013 de lancer une plateforme d’aide à la recherche de logements pour étudiants. Elle propose un service personnalisable pour chaque école, pour les étudiants qui ont le loisir de s’échanger, de louer pour une courte ou longue durée leur appartement. Cette sorte d’intranet du logement pour étudiants s’avère être utile, 17 grandes écoles sollicitent déjà Studapart.

À lire aussi : Etudiants et entrepreneuriat social : comment se lancer ? 

Studylink, les particuliers au secours des étudiants

Julien Salinas et Jérémy Ruet, deux anciens étudiants de l’école d’ingénieur Télécom Bretagne, ont imaginé une plateforme qui permet aux particuliers de prêter de l’argent à des étudiants. Ils avaient très vite fait le constat qu’il était difficile pour un étudiant de se voir accorder un prêt. Studylink pallie le problème grâce à la mise en contact de prêteurs bienveillants avec des étudiants, via un dialogue entre les deux parties.

Magazine UP le mag n°12Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “Chefs d’entreprise, avant de grandir, posez vous des questions!” dans la 12ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 4 Avis

Commentaires