Deux étudiantes ont eu la bonne idée d’accompagner la volonté des Français de consommer plus responsable en créant un city guide des bons plans sociaux et solidaires. Tout en mettant en avant des initiatives de créateurs engagés dans cette démarche.

L’étude sur les comportements des Français en matière de consommation responsable, menée par la startup spécialisée dans le développement durable Greenflex, montre que la pollution et le réchauffement climatique sont les deux premiers facteurs d’inquiétude chez les Français. Cette préoccupation sous-tend une volonté de consommer en respectant notre environnement.

À lire aussi : À Bordeaux, un réseau pour des bons plans écoresponsables

Des lieux utiles pour la planète

Bien conscientes du problème, Claire Chouraqui et Diane Scemama ont imaginé en Dreamact, créé il y a un an, une solution pour ceux qui veulent commencer à s’engager via leurs habitudes de consommation. La volonté de Diane, ex-étudiante en école de commerce, était de créer un « city guide de la consommation responsable » avec Dreamact. « Il y a plein de bonnes adresses, de beaux projets qui existent, mais elles ne sont juste pas assez connues du grand public », affirme Claire. Dreamact met donc en valeur des « produits accessibles à tous, qui répondent aux critères du commerce classique, mais qui ont une vraie valeur ajoutée sociale et environnementale », ajoute la jeune entrepreneuse de 25 ans.

Cafés, magasins de vêtements, mais aussi des lieux plus pratiques comme des ressourceries peuplent cette plateforme web facile à utiliser. Renseignez d’abord l’impact que vous voulez donner à votre achat, qui peut avoir un lien avec l’environnement, l’éducation ou encore le circuit court. Ensuite, indiquez votre envie : un restaurant, un lieu de vie pratique, une association ou une boutique. Pour l’instant, le city guide de Dreamact ne répertorie que les enseignes solidaires de Paris, du Luxembourg, de Reims et de Toulouse. La startup compte évidemment poursuivre son extension pour toucher l’ensemble du territoire.

Dreamact répertorie les lieux de consommation responsable / Crédits : Capture écran site web

Dreamact répertorie les lieux de consommation responsable / Crédits : Capture écran site web

À lire aussi : Pâtisson, un panier de légumes engagés

Soutenir l’entrepreneuriat responsable

Pour vérifier si une adresse référencée dans le city guide répond à des critères sociaux et environnementaux, nos deux entrepreneuses prennent directement rendez-vous avec les directeurs des établissements référencés pour leur poser des questions. Claire Chouraqi et Diane Scemama souhaitent désormais devenir une véritable référence et attirer naturellement les commerces éthiques. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas à payer pour apparaître dans le city guide. « Il y a aussi eu du bouche-à-oreille », répond l’entrepreneuse pour expliquer l’engouement des commerçants.

Et pour tous ceux qui ne vivent pas dans les villes où s’étend son réseau, Dreamact propose aussi une plateforme d’e-commerce qui met en vente des produits de créateurs engagés. Par exemple, Arketo  conçoit des pâtes à modeler « made in France ». De plus, elle y ajoute une dimension d’insertion sociale, la structure fabricante étant un ESAT (Établissement et service d’aide par le travail). Dreamact commercialise également ses propres box, à des prix compris entre 32 et 45 euros. Par exemple, la box « Ma pause zen » est composée d’un bracelet parfumé aux huiles essentielles 100% bio et naturelles, de tisanes apaisantes bio « made in France » ou encore d’une bougie de massage au beurre de karité issu du commerce équitable.

couv_up13Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez notre déchiffrage “Le bio s’installe durablement” dans la 13ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 3 Avis

Commentaires