Pas facile de faire le tri et comprendre les informations politiques. L’association Voxe propose de déblayer le terrain pour permettre aux citoyens de faire des choix électoraux éclairés.

Environ 40 % des Français ne sont toujours pas décidés à aller voter à la présidentielle de 2017 ou ne savent pas encore pour qui ira leur bulletin (enquête du Cevipof, septembre 2016). Avec la peopolisation des politiques par les médias, il est parfois difficile de faire le tri et trouver les informations de fond sur les idées et les programmes des candidats.

Pour y remédier une nouvelle tendance apparaît, celle des civic techs, un mouvement de sites web et d’applications sensé réinstaurer un dialogue démocratique entre citoyens et élus. Voxe, qui a vu le jour en février 2012, est une association qui en fait partie. L’organisation souhaite permettre à chacun de se forger une opinion claire et objective pour pouvoir voter (primaires, régionales, présidentielle…) en toute connaissance de cause.

À lire aussi : Le prochain président sera-t-il un citoyen lambd@ ?

#hello2017, une plateforme qui centralise toutes les infos

Voxe espère faciliter l’engagement citoyen grâce à divers outils, notamment la plateforme #hello2017, lancée en vue de la prochaine présidentielle. Un volet « s’informer » présente des chiffres, des

Le comparateur de programmes de voxe.org

Le site permet de confronter les programmes (crédit : voxe.org)

infographies et des vidéos pour mieux comprendre les problématiques sociétales, telles que le nucléaire ou la dette publique. Un comparateur permet dans un second temps de confronter les programmes de deux candidats à travers un thème : santé, emploi, éducation…

HelloBot, un robot assistant personnel, peut aussi répondre à toutes les questions des internautes via Facebook Messenger. « Il apporte une vraie proximité et permet aux internautes de ne pas se sentir décontenancés », déclare Léonore de Roquefeuil, directrice exécutive de l’association, ravie par l’innovation.

Les utilisateurs de #hello2017 peuvent aussi interpeller les candidats en leur posant des questions. « On a rencontré les candidats un par un pour expliquer le concept. Ils jouent bien le jeu. On a entre 3 et 5 réponses par candidat chaque semaine », explique-t-elle, « côté internaute, l’interpellation commence doucement. On voit que ce n’est pas quelque chose que les gens ont l’habitude de faire », annonce la directrice, qui estime autour de 2 millions le nombre d’utilisateurs sur les 4 dernières années.

À lire aussi : LaPrimaire.org, chemin citoyen pour 2017 ?

Le choix de la neutralité est-il possible ?

L’organisation a pour mot d’ordre de rester complètement impartiale. « Je ne sais pas si la neutralité parfaite existe mais c’est vraiment notre but. On a une charte de neutralité extrêmement stricte.

L'équipe enthousiaste de Voxe (crédit : voxe.org)

L’équipe enthousiaste de Voxe (crédit : voxe.org)

Dans le comparateur, c’est du copié-collé des programmes des candidats. On n’est pas là pour faire de l’analyse mais pour avoir une plateforme qui centralise tout », ajoute Léonore de Roquefeuil. À la question de  neutralité se pose alors celle du financement. L’association bénéficie de subventions publiques et met en place des campagnes de crowdfunding. Lauréat en 2015 du Google Impact Challenge, Voxe a reçu une dotation importante. « Mais on fait attention de s’assurer, quand on reçoit un financement externe, que ça n’impacte pas ce qu’on est », spécifie-t-elle.

Surfant sur son succès (le concept s’est exporté dans 16 pays !), Voxe lance cette semaine sa « Voxe Academy », un genre de camp d’entraînement de citoyens engagés. Au programme, des ateliers d’éducation civique. « Les participants vont pouvoir poser des questions, obtenir des info et surtout apprendre à agir », révèle la directrice.

up71Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article La mobilisation en ligne change le monde dans la 7ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 5 Avis

Commentaires