La plateforme Fairbooking mise sur la relation directe entre hôtels et voyageurs pour offrir des prix plus équitables envers les propriétaires d’établissements.

Envie d’un weekend à la dernière minute ou de vacances planifiées ? En trois clics, votre moteur de recherche vous propose une myriade d’hôtels via différents intermédiaires, qui prétendent tous vous offrir le meilleur prix si vous réservez immédiatement. Difficile pour les voyageurs de s’y retrouver.

Les hôtels, non plus, ne se retrouvent pas dans ce système. « En 15 ans, il y a eu une montée des sites de réservation en ligne. Au début nous étions demandeurs. Ils appliquaient les mêmes commissions que les agences de voyages avec lesquelles nous travaillions déjà. Mais, peu à peu, nous sommes devenus prisonniers de ce système », explique Laurent Bougras, directeur de la plateforme Fairbooking.

À lire aussi : La clé verte de vos vacances

S’unir pour peser

La hausse des commissions et les politiques tarifaires, permettant aux hôtels qui paient le plus d’être affichés en tête des recherches, se font au détriment les propriétaires d’établissement. Sans compter l’achat de mots clé par les grosses plateformes de réservation, afin d’être toujours affichées en premier par les moteurs de recherche. « Un indépendant n’a plus les moyens de faire ressortir son nom », souligne Laurent Bougras. Il est de plus en plus difficile de rentrer en contact direct avec les hôteliers, sans passer par un site tiers.

Fairbooking propose des séjours dans des hôtels pour des weekends romantiques.

Fairbooking propose un week-end au rythme de la Venise des Alpes (crédit : Fairbooking)

C’est de ce ras-le-bol qu’est venue l’idée de Fairbooking, lancé il y a trois ans par des hôteliers, dans le but de rééquilibrer le rapport de force.  Sur ce site, les voyageurs peuvent réserver leurs chambres en direct auprès des hôtels, sans intermédiaire, sans commission. Il n’y a pas de sélection et de mises en avant de certains hôtels par rapport aux autres. L’affichage peut se faire en fonction du prix ou des avis des autres voyageurs. Le client est renvoyé sur les systèmes de paiement propres à chaque hôtel et a accès directement à leurs coordonnées. Pour les hôteliers, l’inscription au site fonctionne avec un abonnement annuel de 150 €, majorée de 2 € par chambre construite.

À lire aussi : Slow travel : décompressez, prenez votre temps et explorez

Des avantages pour les clients

Près de 3 000 hôtels, gîtes, chambres d’hôtes, résidences, camping et meublés de tourisme sont adhérents à Fairbooking, principalement en France mais aussi dans 47 pays. « Là où ça change, c’est que ça nous oblige à avancer ensemble, ne plus être en concurrence »,  souligne Pascal Droux, hôtelier à Annecy et président de l’association Réservation en direct, à l’origine de l’initiative.

Pas facile d’instaurer de nouveaux réflexes chez les voyageurs habitués aux plateformes de booking les plus connues. Alors pour attirer les clients, Fairbooking propose aux «Fairbookers» des avantages, tels que des remises de 5 % à 10 %, un petit-déjeuner offert ou un surclassement. Le concept séduit, puisque 30 000 clients sont déjà inscrits au programme.

Le concept en vidéo

UP51Ce sujet vous intéresse?

Retrouvez l’article “Des idéaux plein le sac à dos” dans la 5ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 4 Avis

Commentaires