Les ressourceries, ce sont ces boutiques où on récupère vos objets usagés, pour les remettre en état et les revendre. De plus en plus de personnes et de structures se mobilisent pour revaloriser et recycler les déchets. Elles respectent ainsi la logique des 3R : Réduire, Réutiliser, Recycler.  Zoom sur le réseau Envie.

Sensibiliser le public à l’éco-citoyenneté, mais aussi faire des économies via du rachat de matériel moins cher que sa valeur initiale sont les deux engagements d’une ressourcerie. D’après le rapport 2015 de l’Observatoire national des ressourceries, on en compte 118 en France, dont 11 en Île-de-France. En 2015, elles ont collecté et valorisé près de 29 000 tonnes de déchets.

Du réemploi et de l’emploi

Une ressourcerie fait aussi de l’insertion professionnelle. Plusieurs de ces boutiques veulent donc donner une deuxième chance aux produits, mais aussi aux personnes qui sont éloignées de l’emploi : les jeunes, les personnes handicapées ou peu qualifiées. Plus de 2300 personnes ont, en 2015, été embauchées dans ces structures, dans l’optique de construire avec eux leur projet professionnel et de les « lancer » dans le monde du travail.

A lire aussi : La deuxième vie des objets avec les ressourceries 

Le réseau d’associations et d’entreprises ENVIE, qui œuvre dans le champ de l’économie sociale et solidaire, a fortement ancré son activité en France. Il est né à Strasbourg il y a 31 ans, « quand le chômage commençait à s’envoler », selon les mots d’Olivia Stauffer, sa responsable de communication.

Envie d’une deuxième vie ?

ENVIE crée des postes d’insertion pour des personnes exclues du monde du travail, pour ensuite les former à différents métiers. « Pour cela, nous récupérons du matériel électrique ou électronique qui a été mis au rebut. Lorsque ces objets sont réparables, nous les rénovons intégralement, et nous les revendons en moyenne à 50 % de leur valeur initiale », ajoute Olivia Stauffer. Les objets pour lesquels on ne peut rien faire partent en filière de recyclage, au sein de laquelle les équipements sont démantelés et partent en revalorisation.  94 000 appareils rénovés ont ainsi été vendus en 2015, soit 4 100 tonnes de déchets évitées.

A lire aussi : Recycler pour financer des projets solidaires 

Dans ses 50 magasins répartis dans toute la France, le réseau ENVIE emploie, forme et accompagne plus de 2000 personnes en insertion. « Ce sont des CDD de maximum 2 ans, qui leur permettent d’acquérir des compétences, de reprendre confiance dans le monde du travail, et de les aider à construire leur projet professionnel ». Il y a quelques jours, le réseau a organisé un « Tour de France  de la réparation », durant lequel les habitants des villes ont pu s’initier à la réparation d’objets.

Carte des magasins Envie France

Aujourd’hui, ENVIE a diversifié ses domaines d’intervention, œuvrant dans la rénovation d’appareils multimédia ou de matelas. Elle vient aussi de lancer un service de réparation pour le grand public. Et sur son site web, ENVIE prodigue quelques-uns de ses conseils pour allonger la durée de vie des objets. On n’arrête pas le progrès.

Présentation du réseau Envie : 

up10Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “La seconde vie des appareils Hi-tech” dans la 10ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 4 Avis

Commentaires