C’est désormais une tradition. Avec le mois d’octobre vient le mot « rose » et le fameux petit ruban qui symbolise la campagne de prévention contre le cancer du sein. Retour sur une initiative qui sauve des vies.

Depuis quelques jours, la campagne Octobre Rose de l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! » est lancée, avec pour marraine cette année l’actrice Audrey Fleurot. Il y a encore une vingtaine d’années, peu de fonds étaient consacrés à la recherche. Qu’à cela ne tienne, en 1993, la Fondation pour la Recherche contre le cancer du sein, créée aux États-Unis par Evelyn H. Lauder (de la marque Estée Lauder) se lance dans le soutien de la médecine et de la prévention autour de cette maladie. Octobre Rose est né, permettant d’afficher, partout dans le monde, son soutien en faisant un don, de la prévention ou en participant à une activité culturelle.

A lire aussi : Le crowdfunding au service des maladies rares

Prévention et récolte de dons

Affiche de la campagne de prévention #maVieEnRose. Crédit : La Cancer du Sein, Parlons-En !

« Le cancer du sein est une maladie à la fois familière et mystérieuse », explique Jean-Christophe Jourde, président de l’association. « Familière car malheureusement nous connaissons tous une femme dans notre famille ou dans notre entourage proche qui a connu ou connaît cette épreuve mais elle reste mystérieuse dans ses causes et, par conséquent, dans les moyens de la combattre. C’est pourquoi il est fondamental d’aider la recherche ». Une idée appuyée par le corps médical.

« Lorsque le cancer est dépisté à un stade précoce, il peut désormais être guéri dans neuf cas sur dix », estime le docteur Anne Vincent-Salomon, présidente cette année du comité scientifique des prix Ruban rose. Pour elle, « une révolution est en marche grâce aux thérapies ciblées. Nous sommes parvenus à comprendre de mieux en mieux les mécanismes de fonctionnement de la cellule cancéreuse et avons pu ainsi mettre au point des traitements médicamenteux intervenant à un niveau précis du développement de la cellule tumorale ». D’où la nécessité de continuer à investir dans la recherche.

A lire aussi : Viande rouge et cancer : 5 questions sur l’avertissement de l’OMS

Des millions de dollars récoltés  

En 2003, l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en !» crée les prix « Ruban Rose ». Le prix, remis chaque année à des équipes médicales pour la recherche contre la maladie, a permis, depuis 2004, de récolter près de deux millions d’euros. Un nombre auquel il faut ajouter la récolte de fonds à travers le monde qui, de 1993 à 2007, avoisinaient les 100 millions de dollars. Ces fonds permettent de continuer le progrès sur le dépistage, notamment grâce à l’imagerie et aux tests génétiques.

UP le mag en profite pour vous rappeler qu’il est primordial de se faire contrôler régulièrement. Plus de renseignement sur #maVieEnRose et Octobre Rose en France, cliquez ici et pour faire un don ici.

UP11Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “Ptit arrondi pour grande cause” dans la 1ère édition d’UP le mag.

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 1 Avis

Commentaires