Marre de voter pour ou contre les mêmes candidats, de choisir celui qui vous dérange le moins et non celui en qui vous croyez ? LaPrimaire.org fait partie des initiatives citoyennes qui comptent bien s’inviter en 2017.

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Cécile Duflot, Bruno Le Maire… Ces noms, les Français les connaissent depuis des années. Déjà en 2015, 88% des Français dénonçaient le manque de renouvellement de la classe politique. Ce sondage de l’Institut Odoxa pour Le Parisien précisait aussi que 74% des sondés sont contre une candidature de Nicolas Sarkozy ET de François Hollande. Et pourtant, c’est ce qui se profile pour l’année prochaine ! Face à ce rejet grandissant envers nos représentants, LaPrimaire.org travaille depuis 2015 à l’émergence d’une équipe et d’un candidat à l’élection présidentielle de 2017. Bien qu’à côté, La Vraie primaire et La primaire des Français se soient lancées, LaPrimaire.org semble être à l’heure actuelle le projet le plus avancé.

À lire aussi : Les pétitions en ligne, l’avenir de la démocratie ? 

Laisser les citoyens choisir ?

Avec une campagne pleine d'humour sur le terrain (ici à Dinard), LaPrimaire.org tente une nouvelle forme de démocratie avec la primaire citoyenne. Crédit photo : LaPrimaire.org

Avec une campagne pleine d’humour sur le terrain (ici à Dinard), LaPrimaire.org tente une nouvelle forme de démocratie avec la primaire citoyenne. Crédit photo : LaPrimaire.org

« C’est une initiative qui laisse les citoyens choisir leurs candidats », explique David Guez, cofondateur de LaPrimaire.org. « On a le choix du parti mais pas des personnes, puisque lors des primaires, les personnalités sont approuvées par le parti. De plus en plus de personnes en ont marre des politiques traditionnelles. Ils ont le sentiment de voter pour le moins pire et non pas le meilleur ! »

Ouverte en avril 2016, la plateforme de l’initiative a permis à 215 candidats de se présenter. Les parcours, profils et âges sont très différents, même si, à la lecture des programmes, on devine l’amateurisme. Lors de cette phase, il était aussi possible de proposer des personnalités (connues ou anonymes) : 891 en tout.

À lire aussi : Aidez les députés et sénateurs à rédiger la loi

Un travail collaboratif

Au terme de cette première phase, 16 candidats se sont qualifiés pour les étapes suivantes. « Depuis septembre, les candidats travaillent de manière collaborative », annonce David Guez, avant d’ajouter : « On sait que c’est ambitieux, donc s’ils se mettaient des bâtons dans les roues dès le début, ce ne serait pas possible ! C’est soit ils y arrivent ensemble, soit pas du tout. » Jusqu’en octobre, ces derniers vont devoir travailler et exposer leur programme plus en détails. Les internautes ne restent pas passifs dans cet exercice, puisqu’ils peuvent commenter et étoffer les projets présentés.

Le vote final aura lieu en décembre. D’ici là, toute une stratégie se met en place pour apporter plus de crédit à l’initiative. « On table sur 100 000 citoyens inscrits pour le vote final, explique David Guez, nous ne sommes pas loin de 60 000, donc on doit encore un peu accélérer la dynamique. » Le staff de LaPrimaire.org s’est aussi mobilisé sur le terrain cet été auprès des potentiels électeurs.

Et du côté des parrainages ? Pour le moment, une vingtaine de maires les soutiennent, mais une stratégie se déploie peu à peu, avec d’un côté, « des personnalités qui veulent aider » et, de l’autre, les petites communes. Affaire à suivre…

Pour aller plus loin dans votre réflexion, n’hésitez pas à voir (ou revoir) la UP Conferences “rebooter la démocratie”, du 10 février 2016.

up71Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “La mobilisation en ligne change le monde” dans la 7ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 3 Avis

Commentaires