Que vous partiez en congé ou que vous rentriez de vacances, les longues heures passées sur l’autoroute sont parfois bien monotones. L’application mobile Waynote se propose d’égayer votre trajet.

Sur la voie rapide, vous roulez depuis plusieurs heures et vous vous ennuyez. Il fait beau (ou pas), vous observez le paysage (verdoyant ou non). Mais vous n’avez aucune information sur le territoire que vous traversez. Que voyez-vous derrière cet arbre, planté au bord de la quatre-voies ? Y a-t-il un monument à voir, au loin ?

Pour des raisons de sécurité, le nombre de panneaux explicatifs est très limité. Et si une voix émanant de votre téléphone apportait les réponses à vos interrogations ? L’application gratuite Waynote déclenche automatiquement, si vous avez appliqué la géolocalisation, un son de quelques secondes pour vous éclairer sur l’histoire d’un territoire, d’un lieu-dit, sur la présence d’une abbaye dans les environs. Elle peut, encore, vous apporter une précision géographique sur un mont ou une vallée. Et pas besoin de manipuler le smartphone, au volant, évidemment.

Des bons plans, à proximité de l’autoroute

La plateforme vous suggère également des idées de pause, qui se trouvent à proximité de la route que vous empruntez. « En roulant, déplore Fabien Apheceix, co-fondateur de l’outil avec sa mère, nous n’avons aucune information sur ce qu’il y a derrière les sorties. » L’idée est de vous inciter à vous reposer différemment, à prendre l’air, à déjeuner ailleurs que sur une air d’autoroute. Parmi les bons plans proposés : une dégustation de chocolats, voire la visite d’un musée, d’un vignoble réputé ou moins connu.

7 000 personnes ont d’ores et déjà utilisé Waynote depuis le lancement de la plateforme numérique, en juin 2016. Elle ne couvre, pour l’instant, qu’environ 3 000 kilomètres d’autoroute. À l’heure actuelle, vous ne recevez les messages audio que si vous voyagez de Paris à Menton, de Menton à Bayonne ou de Bayonne à Paris. En d’autres termes, si vous prenez l’A6, l’A7, l’A8, l’A9, l’A61, l’A64, l’A63 et l’A10.

À lire aussi : La clé verte de vos vacances

Waynote veut choyer les touristes étrangers

Mais l’application a vocation à se développer pour traiter l’ensemble du territoire. D’ici quelques jours, vous pourrez entendre des « Waynotes », selon le jargon de la start-up, composée de trois personnes, si vous rejoignez la Normandie depuis la capitale via l’A13, mais aussi sur l’A1, la voie rapide entre Paris et Lille.

"Nous n’avons aucune information sur ce qu’il y a derrière les sorties."

“Nous n’avons aucune information sur ce qu’il y a derrière les sorties.”

Soit, les membres de la jeune société trouvent eux-mêmes des idées d’histoires à raconter, soit ce sont les offices de tourisme, par exemple, qui les contactent pour leur faire découvrir un spot intéressant. Un message audio leur fait de la publicité.

L’objectif de Waynote : couvrir, l’été prochain, «  60 à 70 % des axes autoroutiers français », explique Fabien Apheceix, qui, à terme, veut même étendre son outil numérique au-delà des frontières françaises. Et ce, notamment pour les étrangers qui passent quelques jours dans l’Hexagone. « 58 % des touristes étrangers séjournant en France, se justifie-t-il, viennent en voiture. » Pour eux, dans un premier temps, les messages, à écouter dans notre pays, seront traduits en anglais d’ici l’été 2017…

À lire aussi : Les étrangers vont (enfin) apprécier les parisiens

Couv_UP11_recentreeCe sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “Un tour du monde en voile à l’assaut d’inventions révolutionnaires” dans la 11ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 4 Avis

Commentaires