Marre des montures à base d’acier, de métal, de plastique ou de titane ? Envie de lunettes qui n’ont pas fait le voyage depuis la Chine, en laissant derrière elles un sillage de pollution causé par les transports ? C’est désormais possible avec Wood Light, une paire de lunettes 100% made in France !

L’écologie n’en finit plus de conquérir l’économie ! Après la montée en puissance de la mode éthique, des cosmétiques bio et des produits ménagers respectueux de l’environnement, c’est au tour du marché des lunettes de se convertir aux bienfaits du développement durable et du made in France.

Plutôt logique, quand on y pense : dans un monde où les consommateurs sont toujours plus soucieux de ce qu’ils ingèrent et respirent au quotidien, il était évident que la même exigence verte toucherait également leurs fidèles compagnes de l’été. Celles-là même qui les accompagnent, chaque année, par beau temps, sagement posées sur leur nez.

À lire aussi : La couture récup’, une nouvelle tendance

Un produit artisanal et recyclé, made in Auvergne.

Depuis son Auvergne natal, à Saint-Babel dans le Puy-de-Dôme, Julien Douzal l’a bien compris. Après avoir lancé sa gamme de skis en bois (Fusta), il s’est demandé : que faire des chutes de bois provenant de la fabrication de son produit ? La réponse lui viendra suite à une rencontre avec un opticien : des lunettes de soleil, pardi !

Lunettes et champagne handcrafted with richard royer

Wood Light s’est associé à une marque de champagne le temps d’une collection.

D’où le lancement de son atelier Wood Light, en 2014. Selon le modèle de lunettes, différents types de bois sont utilisés : noyer, chêne, frêne, fût de champagne… car, Julien Douzal, lui, le bois, ça ne le laisse pas de… bois ! « Notre ambition est de limiter au maximum notre impact sur l’environnement, pour préserver la nature. Les déchets liés à la production sont triés et orientés vers les filières de traitement adaptées.», explique-t-il.

Bref, rien ne se perd, tout se transforme. La preuve encore avec sa dernière collaboration : amateur de belles rencontres créatives autour de la protection de l’environnement, l’artisan vient de sortir une collaboration privée avec la marque de champagne Richard Royer. Le fruit de cette union : des lunettes fabriquées à partir d’un fût de chêne de cette marque. Ainsi naquit « Mademoiselle Jeanne ».

À lire aussi : Ne jetez plus, réparez

Quand le bois devient glamour

Si le bois a une connotation rustique, il peut aussi devenir un accessoire à haute teneur fashion. Ainsi, si le cœur vous en dit, Wood Light personnalise vos lunettes afin qu’elles vous ressemblent ou s’adaptent à votre vue.

Lunettes de soleil en bois wood light made in france personnalisation

Les lunettes peuvent être personnalisée.

« Mes clients veulent garder une trace de quelque chose qui les a touché. Il y a le cas de ce jeune homme qui a fait une partie de ses études à l’étranger et qui nous a fait graver, sur la branche, le slogan de son université. On a des entrepreneurs, poursuit l’artisan, qui y font mettre le logo de leur entreprise. D’autres demandent à ce qu’on inscrive leur date de naissance. On a un peu de tous les univers. »

Fier de ses créations éthiques qu’il qualifie lui-même, sans langue de bois, de « haute-couture » – et qui, pour le coup, affichent elles-aussi des prix « haute-couture » (comptez entre 189 euros et 435 euros selon l’essence utilisée) Julien Douzal continue sa belle aventure avec Wood Light.

Le talentueux créateur commence à avoir quelques revendeurs à l’étranger, notamment en Allemagne. Il se laisse également l’opportunité de futures collaborations avec d’autres artisans, des artistes et plus, si affinités écologiques.

up10Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « S’habiller français » dans la 10ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 3 Avis

Commentaires