La plupart du temps, il est possible de réparer nos appareils défaillants plutôt que les jeter. Encore faut-il trouver la pièce qui ne fonctionne plus et savoir la remplacer. Ça tombe bien, c’est exactement ce que propose le site Spareka.fr.

À la vue d’un four qui ne chauffe plus ou d’une porte de frigo qui ferme mal, nous sommes souvent tentés de les jeter à la poubelle et de filer racheter un appareil. Malgré le coût pour notre porte-monnaie et la planète, pris dans les filets de l’obsolescence programmée, nous avons pris l’habitude de jeter-remplacer à chaque panne. Alors qu’en réalité, il suffit souvent d’une simple pièce à changer.

« Quand vous avez une panne, 8 fois sur 10, vous pouvez la réparer », affirme Baptiste Laurent, directeur des opérations de Spareka.fr. Ce site qui veut « redonner le pouvoir aux consommateurs », propose un catalogue de 8 millions de références de pièces détachées en tout genre : pour l’électroménager, les portails motorisés, les piscines, la téléphonie etc…

Mais ce n’est pas tout, Spareka propose également d’accompagner les consommateurs dans leurs réparations. La partie “diagnostics” du site permet, grâce à une série de questions, d’aider à cerner d’où vient la panne et quelle pièce doit éventuellement être changée. Ensuite, il suffit de trouver la pièce sur le catalogue et la commander.

Lire aussi : High-tech : le reconditionné prend son essor

Une communauté d’entraide

Une fois la pièce reçue, le consommateur peut s’appuyer sur les tutoriels vidéo, réalisés par les équipes de Spareka, pour chaque catégorie d’appareil. Il peut également rejoindre le forum de la communauté des consommateurs qui s’entraident et se conseillent. Cet espace, lancé en mars, attire en moyenne 500 visiteurs par jour. Selon Baptiste Laurent, les personnes qui ont réussi à réparer leur appareil sont souvent « fières et ravies de partager leurs connaissances avec d’autres ».

La vidéo de présentation de Spareka.fr

La partie accompagnement est gratuite. Le site se rémunère en prenant une commission sur la vente de pièces détachées, qu’il essaie de négocier au meilleur prix. Pour le consommateur, l’achat d’une pièce détachée représente un investissement de 40 euros en moyenne. Une économie considérable par rapport à la prestation d’un réparateur et surtout par rapport au remplacement d’un appareil. Depuis son lancement, le site a calculé qu’il avait permis à ses clients d’économiser plus de 50 millions d’euros et d’éviter l’émission de  près de 3000 tonnes équivalent CO2 par an.

Si un Français sur 5 avoue jeter de manière encore trop systématique les appareils du quotidien, 63 % des personnes interrogées pensent que la réparation des objets est la tendance d’avenir *. Les marques sont encouragées à favoriser la réparation, avec l’obligation, depuis peu, d’afficher la disponibilité des pièces détachées des nouveaux produits d’électroménager. Un mouvement qui laisse espérer que le jeter-remplacer ne sera un jour plus qu’un mauvais souvenir.

*Étude OpinionWay pour CARGLASS® «Les Français et la réparation des objets» – Avril 2016. Réalisée auprès d’un échantillon de 1004 personnes

Magazine UP le mag n°12Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “À quand la fin de l’obsolescence programmée ?” dans la 12ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

 

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 1 Avis

Commentaires