Les chiffres dévoilés par les différentes enquêtes et sondages sont révélateurs : la France compte de plus en plus de digital addicts. Les causes sont multiples : la prolifération des offres mobiles adaptées aux différents publics, la démocratisation de l’accès à Internet, l’émergence des réseaux sociaux… État des lieux.

La cyberdépendance prend son essor. Selon un rapport du Sénat, entre 6 et 8 % des internautes français seraient dans l’usage excessif ou dépendant du réseau informatique. Un Français passerait en moyenne 3h53 par jour sur le Net via une tablette ou un pc, et 1h17 via un mobile.

Smartphone et dépendance : jamais sans mon mobile !

Infographie sur la cyberdépendance en France, un pays qui compte de plus en plus de digital addicts et d'accros aux réseaux sociaux.Coupable n°1 de cette cyberaddiction : le smartphone. Il est devenu l’objet connecté indispensable au quotidien. En France, 70% de la population possède un smartphone. La plupart des utilisateurs s’en servent partout, pour tout et tout le temps comme en témoignent ces quelques chiffres :

– 38% des 18-24 ans utilisent leur smartphone en traversant une rue contre 16% pour les 45-54 ans et 72% en marchant (contre 36% pour les 45-54 ans),

– 22% des 25-34 ans l’utilisent très souvent ou occasionnellement au volant de leur voiture,

– 59% des Français le consultent dans l’heure qui suit leur réveil,

– 18% des Français le consultent moins de 5 minutes avant leur coucher (39% chez les 18-24 ans).

Une addiction aux réseaux sociaux grandissante

Coupables n°2 : Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat… Les réseaux sociaux sont loin d’être étrangers à cette dépendance au numérique. Les Français en raffolent, notamment Facebook qui détient la palme de l’addiction avec ses 30 millions d’utilisateurs (9ème communauté mondiale), soit près de la moitié de la population hexagonale ! En moyenne, les Français passeraient 6h45 par mois sur le réseau social de Mark Zuckerberg.

Chez certains, la durée de connexion à ces réseaux sociaux dépassent l’entendement et peut conduire à une rupture du lien social voire, au court-circuitage cérébral… Pour eux, il est temps de faire une petite digital detox.

Une vidéo montrant en 99 secondes l’addiction provoquée par Facebook sur le cerveau humain

Source infographie : Deloitte (Usage mobiles 2015) ; SNCD 2013 (mobile marketing Atitude) ; SNCD 2013 (baromètre des médias sociaux en France) ; SNCD 2015 (Réseaux sociaux et web mobile).

Magazine UP le mag n°12Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article ” Digital detox : les accros aux réseaux ” dans la 12ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


Commentaires