Vous avez quelques économies et souhaitez investir dans un projet en accord avec vos valeurs ? Avec 1001pact, tout le monde peut décider de placer son argent pour aider une entreprise sociale et solidaire.

L’économie sociale et solidaire est un business mais avant tout un état d’esprit. Pour lier les affaires et leurs intérêts pour l’environnement et la solidarité, Eva Sadoun et Julien Benayoun se sont lancés dans l’aventure 1001pact. Sur un modèle proche du crowdfunding (l’appel  au don auprès des particuliers pour un projet avec une somme à atteindre), les deux compères proposent d’aider des entreprises de l’ESS en investissant.

« Les entrepreneurs sociaux, qui se lancent sur 1001pact, sont des personnes qui répondent à un problème environnemental et social par l’activité économique » définit la co-fondatrice de 1001pact. « Ils se développent via une structure commerciale coopérative, ont déjà trouvé des clients et développé leur concept et souhaitent ensuite lever des fonds pour recruter dans le marketing ou pour se développer. Des fois, ce sont aussi des entreprises qui existent depuis des années  et qui souhaitent changer d’échelle ou développer un autre mode de financement ».

Une vitrine pour les entreprises

Dans la pratique, 1001pact ne propose pas d’investir sur n’importe quel projet. Tout d’abord, les entrepreneures sociaux doivent postuler sur la plateforme. Par la suite, une équipe du site analyse leur modèle,  « tant sur la partie économique et financière que sur l’impact social et environnemental », précise Eva Sadoun.

Après cette analyse, une étape d’accompagnement aide l’entrepreneur à structurer son plan de financement sur une période déterminée. Si le projet est sélectionné par le board, composé de spécialistes de l’engagement et de risques financiers,  il passe alors en mode « financement » sur la plateforme.

« Il y a un vrai problème en France dans le financement des PME »

Sur 1001pact.com, les particuliers peuvent voir les différents projets disponibles et participer à partir de 100€ et jusqu’à un million d’euros !  « Ils ont accès aux documents d’analyse et  peuvent décider d’investir en ligne, précise la co-fondatrice de 1001pact, ils deviennent ainsi actionnaires,  et participe à un projet d’entrepreneuriat social et solidaire ».

Autre avantage, et pas des moindres : la défiscalisation, à hauteur de 18% sur l’impôt sur revenu et 50% sur l’ISF (impôt sur la fortune). Un dispositif mis en place par l’Etat pour dynamiser l’investissement dans les petites et moyennes entreprises (PME). Pour Eva Sadoun, c’est surtout un coup de pouce : « il y a un vrai problème en France dans le financement des PME et des entreprises jeunes ».

Plus qu’un simple investissement, la plateforme permet aussi de pouvoir directement aider les entrepreneurs désireux de changer les choses à leur échelle. Pour Milan Galpin, investir dans Etic, société foncière responsable, était « une opportunité rêvée ». Il ajoute : « la société remplissait également des critères environnementaux cruciaux pour moi dans sa politique de développement et de rénovation immobilière ».

Jusqu’à présent, près de deux millions d’euros ont été récoltés. L’équipe de 1001pact espère atteindre quatre millions d’euros à la fin de l’année.

up21Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “Un revenu pour tous ?” dans la 2ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 2 Avis

Commentaires