Envie de se dépenser en pleine nature le temps d’un weekend festif et sportif, tout en finançant une action écologique ? C’est ce que propose le Pandathlon, compétition sportive 100%  éco-conçue.

Le Pandathlon, événement organisé par WWF France, existe depuis 2010. Cette compétition sportive est ouverte aux équipes d’entreprises ou aux particuliers. Cette année, le Pandathlon aura lieu les 25 et 26 juin à la station thermale de St Gervais, en Haute-Savoie, dans le cadre de l’Opération Mont Blanc, qui vise à préserver le massif le plus connu de France.

« C’est un concept unique d’intervention et de mobilisation au service de la nature !  Au-delà du simple évènement sportif et ludique, le Pandathlon propose un but concret aux participants : protéger la nature. Ils se mobilisent en amont et se retrouvent le jour de l’évènement sur le lieu à préserver », affirme Isabelle Jean, responsable mobilisation chez WWF France.

Pour participer, il faut constituer une équipe de 3 personnes et collecter au moins 900 euros de dons auprès de son entourage.  Le jour J, le challenge est une randonnée sur l’un des deux parcours proposés : 17 km sur 1770m de dénivelé positif ou 21.5 km sur 2144 m de dénivelé positif pour atteindre le col de Voza, au cœur du massif du Mont-Blanc. Une marche sportive non-chronométrée, accessible à tous.

L’argent récolté sert à financer l’opération de réhabilitation du Mont-Lachat, où se trouvait une ancienne soufflerie militaire, non utilisée depuis les années 70. Dans un premier temps, l’argent récolté depuis 2013 par les marcheurs a servi à  la destruction des bâtiments militaires vétustes. A présent, il s’agit de naturaliser le site, pour y restaurer l’équilibre botanique et écologique.

Lire aussi : 5 bons plans pour recycler vos équipements sportifs

Tous autour d’un même objectif

« L’évènement est construit sur le mode participatif : citoyens, entreprises, salariés, collectivités, se mobilisent ensemble autour d’un même objectif», ajoute Isabelle Jean, responsable mobilisation chez WWF France. Tout le défi consiste en effet à réussir à récoler un maximum de dons. Pour cela, chaque équipe a « une page de collecte » vers laquelle elle attire ses donateurs.

« On a beaucoup utilisé les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, etc… Ce sont vraiment des outils qui nous ont permis de relayer notre information, mais aussi de valoriser les dons », explique dans une vidéo Barbara Haddou, « pandathlète » de l’édition 2015, pour l’équipe d’Audencia Business School. Les dons des fournisseurs, collaborateurs et étudiants de l’établissement ont pu être mis en avant et entrainer un effet boule de neige.

La vidéo du témoignage de l’équipe d’Audencia lors du Pandathlon 2015

A l’issue de la course le samedi, les participants peuvent profiter du reste du weekend pour participer à des activités en plein air ou de bien-être, ainsi que différentes animations.  En accord avec les valeurs de l’ONG environnemental WWF, tout ce weekend festif et sportif est conçu de manière à avoir le moins d’impact possible sur l’environnement.

De la préservation des lieux à l’alimentation, en passant par l’hébergement, le Pandathlon est un modèle de compétition sportive éco-conçue. Au début de cet été indéniablement placé sous le signe du sport (Euro 2016 oblige), c’est toujours bien de se rappeler que l’activité physique a de multiples facettes !

L’aventure vous tente ? Il est encore possible de s’inscrire à cette adresse. Mais dépêchez-vous, les inscriptions se clôtureront le 8 juin !

up81Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “Les berges en roues libres”, une sélection de voies vertes en France, dans la 8ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 4 Avis

Commentaires