Le lave-linge qui tombe en panne pourrait bien devenir de l’histoire ancienne grâce à l’Increvable. Ce projet de machine à laver réparable s’apprête à révolutionner le secteur et porter un coup aux habituelles pratiques d’obsolescence programmée.

L’Increvable était tout d’abord un projet de diplôme. Celui de Julien Phedyaeff, alors étudiant d’une école de design à Paris. Des félicitations et un prix plus tard, le créateur décide de ne pas en rester là et se lance dans la concrétisation de son idée : concevoir un lave-linge capable de durer 50 ans !

Une machine avant tout réparable

« Notre promesse ne porte pas sur une machine qui va traverser telle quelle 5 décennies mais sur une machine qui va évoluer », précise Christopher Santerre, le designer qui a rejoint le projet en 2015. Comment ? « La base du concept, c’est une machine sur laquelle on pourra changer les pièces facilement, que ce soit la carte électronique, un roulement ou une pompe. Imaginons que vous achetiez une Increvable l’année prochaine et que vous la gardiez jusqu’en 2067, à la fin, ça ne sera plus exactement la même », explique-t-il.

increvableLorsqu’un élément commencera à être défectueux, la machine vous indiquera ses besoins de maintenance. Chaque partie étant indépendante, il vous suffira de commander la pièce et de la réparer vous-même à l’aide de tutoriels accessibles sur le web.

L’Increvable sera aussi plus robuste que les autres, avec des pièces volontairement renforcées, et adaptable à l’évolution des normes écologiques et énergétiques. Pour ne pas oublier ceux qui aiment changer régulièrement leur déco, sa façade sera personnalisable !

Une réponse aux dérives de l’obsolescence programmée

Dans une société de consommation habituée au jetable et où l’obsolescence programmée fait rage, l’Increvable apparait comme une alternative. « On est sensible à l’obsolescence programmée mais notre volonté première est d’être à nouveau maître des objets qui nous entourent. On ne comprend plus comment une machine fonctionne donc on ne cherche plus à la réparer, on ne s’y attache pas et on la jette », racontent les deux designers, pour qui les mauvaises habitudes naissent de là.

« Laver son linge de manière plus durable est un rebond positif du projet », ajoutent-ils. Une telle initiative dérange-t-elle ? À priori non, selon le créateur, qui admet ne pas être confronté à des barrières. « On n’a pas ressenti de pression ou de mauvaise volonté des grands industriels qui vivent de l’obsolescence programmée. C’est peut-être parce qu’ils ne connaissent pas le projet ou qu’ils ne nous prennent pas au sérieux ».

Une première Increvable courant 2017

Mais l’idée n’est pas encore aboutie. « On n’a pas de maquette ou de prototype fonctionnel. La première version verra le jour courant 2017. On proposera une campagne de financement participatif ou des préventes sur le site ».

Ce lave-linge unique en son genre devrait avoisiner les 900€. « Mais notre objectif sera de faire baisser ce prix », affirme-t-il, avant de conclure, « le lave-linge est un point de départ ! Pas mal d’autres objets méritent d’être repensés, ce n’est que le premier d’une longue liste ».

 Dans le futur, des drones vous livreront les pièces de l’Increvable.

up71Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “Comment sauver les meubles ?” dans la 7ème édition d’UP le mag.

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 5 Avis

Commentaires