Vendre un bien via les petites annonces, et faire un don, c’est désormais possible grâce à la plateforme cestbonesprit.fr. Une option parfaite pour lier bonnes causes et, pourquoi pas, bonnes affaires.

Vendre des objets dont on ne se sert plus ou les donner à des organismes ? C’est un dilemme pour un certain nombre d’entre vous, mais encore faut-il que les associations acceptent vos offrandes. « Généralement, elles ne sont pas armées pour accepter les dons en nature » explique le co-fondateur de cestbonesprit.fr, Julien-Pierre, qui s’est retrouvé confronté à cette problématique.

« Les associations ont eu une réaction très positive. Les gens sont aussi plus enclins à donner du sens à ce qu’ils font, à consommer mieux, durablement, et à réutiliser les objets », observe Julien-Pierre. « On est dans le circulaire, le collaboratif… on donne à un objet une deuxième vie et un sens ! »

Une annonce, un objet, un don à une asso

Résultat : cestbonesprit.fr est lancé en septembre 2014. Sous l’apparence d’un site de petites annonces, vendeurs et acheteurs se lancent dans les bonnes actions. « L’unique différence, c’est qu’au moment où vous fixez le prix, vous choisissez le montant du don que vous souhaitez transmettre et les potentielles associations qui le recevront », précise le co-fondateur du site.

Chaque annonce peut choisir une à trois associations bénéficiaires. C’est l’acheteur, au moment de la transaction, qui oriente alors le don sur une des trois entités désignées. Ces dernières sont très variées : locales, comme le Diocèse de Fréjus-Toulon, ou nationales voire internationales comme Pompiers Sans Frontières.

Comment marche cestbonesprit.fr ? Crédit photo: cestbonesprit.fr

Comment marche cestbonesprit.fr ?           Crédit photo: cestbonesprit.fr

Plus de 5 000 inscrits

Le don minimum est de 10 euros sur les petites sommes, mais il est aussi possible de tout reverser au bénéficiaire. Techniquement, c’est le vendeur qui est donateur puisque l’acheteur paie l’objet, donc c’est lui qui recevra une preuve de don (déductible d’impôt).

Aujourd’hui, cestbonesprit.fr compte plus de 5 000 inscrits. A la fin de l’année 2015, le site cumulait déjà 35 000 euros de dons et des milliers d’achats sur la plateforme. Une manière de renouveler le don aux associations. « Notre génération ne sera pas habituée à faire des chèques, contrairement à nos parents et nos grands-parents », conclut Julien-Pierre. « Il y a donc une vraie urgence sur le long terme pour faire évoluer les systèmes de donations régulières ».

Un peu plus d’explications avec Cestbonesprit.fr

up71

Ce sujet vous intéresse ? Retrouvez notre article “le #don à portée de clics” dans  la 7ème édition d’UP le mag.

-> Découvrir le sommaire et le numéro

-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 11 Avis

Commentaires