Freelance, étudiant ou en recherche d’emploi, vous cherchez une solution économique et conviviale pour votre espace de travail ? Cohome, nouvelle plateforme de mise en relation de coworking chez l’habitant, pourrait vous intéresser.

Les inconvénients ressentis par les indépendants sont souvent les mêmes : solitude, procrastination, manque de séparation entre les missions professionnelles et la vie personnelle. Pourtant, tout le monde n’a pas forcément le budget pour faire du coworking (louer une place dans un espace de travail partagé).  C’est en partant de ce constat que Laura Choisy, consultante en communication spécialiste de l’ESS, a eu l’idée de créer la plateforme Cohome.

«Après avoir été salariée pendant quelques années, j’ai décidé de me mettre à mon compte en 2015.  Je me suis retrouvée toute seule chez moi, sans avoir les moyens de m’offrir un espace de coworking. Les tarifs moyens en Ile-de-France sont d’environ 350 euros par mois, un prix peu accessible quand on démarre une activité solo. En même temps, je chauffais mon appartement juste pour moi, j’avais du thé et des gâteaux à partager. Je me suis dit ce service, j’en ai besoin, je vais le créer», raconte-t-elle. Elle s’associe alors à Céline Martinet, développeuse informatique qui avait un projet similaire. Cohome est officiellement lancé le 7 mars 2016.

«L’argent ne doit pas être la priorité»

Sur Cohome, chacun peut recevoir des travailleurs chez soi ou réserver une place chez les autres. Le prix moyen d’une journée de co-working est de 5 euros. «Nous sensibilisons les hôtes sur le fait que le but premier de Cohome doit être de réduire l’isolement et de faire des rencontres. L’argent ne doit pas être la priorité», précise Laura Choisy. Sur chaque réservation, le visiteur verse 1 euro supplémentaire pour le financement de Cohome.

Capture d’écran d’une page profil sur Cohome.in

CaptureCohome2

Marie, coach professionnelle pour entrepreneurs, a découvert Cohome dès sa phase de test et accueille régulièrement des “co-workers” chez elle. “C’est intéressant pour mon métier de rencontrer d’autres entrepreneurs et cela me force à travailler. Quand j’accueille des travailleurs chez moi, je demande à chacun d’annoncer ses objectifs pour la journée“, explique-t-elle. Pour elle, Cohome est “une façon sympa de rencontrer des gens, d’une manière parfois moins impersonnel que dans des espaces de coworking classiques“.

En un mois de lancement, Cohome rassemble déjà 700 inscrits et 50 journées de «Cohoming» ont été organisées via la plateforme, essentiellement en Ile-de-France, mais aussi à Lyon ou encore en région bordelaise.

up10

Le sujet vous intéresse ? Pour aller plus loin, retrouvez l’article “Pour réduire les émissions, télétravaillons” dans 10ème édition d’UP le mag.

Dossier spécial : Qualité de l’air – Comment mieux respirer demain ?

-> Découvrir le sommaire et le numéro

-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 2 Avis

Commentaires