Les « Talents d’Alphonse », c’est un programme créé par deux entrepreneurs ambitieux, qui compte nouer du lien social grâce à la transmission de savoir-faire de seniors, le tout sur un site web facile d’utilisation. Une bonne action au service de l’innovation. 

Tout commence à Lille, un jour de janvier 2016. Thibaut et Barthélémy, deux jeunes qui viennent de terminer leurs études d’ingénieur, décident de se lancer dans un business innovant. Ensemble, ils lancent une plateforme d’échange intergénérationnel autour de métiers voués à la disparition : couture/tricot, bricolage et rénovation d’intérieur, mécanique auto/moto, photographie, cuisine ou encore jardinage.

Pour Thibault Bastin, l’un des cofondateurs  des « Talents d’Alphonse », l’idée était « d’accorder une importance à la transmission d’expérience via des métiers manuels. Cet aspect concret est très important pour nous ». La plateforme réunit  jeunes (les « curieux » et « curieuses ») et seniors  (les « Alphonse » et « Alphonsine ») afin de matcher les expériences et ainsi abolir la discrimination liée à l’âge tout en bénéficiant, pour 15 euros de l’heure, d’un excellent savoir-faire : « Il est arrivé que, pour cause de maternité, une femme nous avait sollicité pour rencontrer une Alphonsine qui tricotait des chaussettes pour bébés ! »

Pour profiter de l’expérience d’un « Alphonse » ou d’une « Alphonsine », rien de plus simple : rendez-vous sur le site de la start-up, choisissez un savoir-faire, réservez une date et un lieu (le plus souvent au domicile de l’Alphonse ou l’Alphonsine ou le vôtre) et le tour est joué !

Et visiblement, l’initiative a ses adeptes :

Talents Alphonse âge

 Une campagne de crowdfunding

Thibaut et Barthélémy ne veulent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils ont lancé une campagne de financement participatif. L’objectif, pour Thibault, est de « développer des vidéos de qualité afin de faire connaître le projet au plus grand nombre, mais aussi d’essaimer le projet dans toute la France, avec d’autres zones d’expérimentation ».

Un exemple ? « Lille », évidemment. « C’est une ville qui nous tient à cœur car elle a un fort impact social et innovant, et puis nous y avons fait nos études, donc c’est une manière de garder un pied au bercail ! » La start-up compte aussi sur le recrutement à moyen terme d’ambassadeurs garants de l’ambition des « Talents d’Alphonse ».

L’initiative est prometteuse ! A tel point, qu’elle a été sélectionnée dans le cadre des « UP Factory », un vaste projet initié par le Groupe SOS* qui met en lumière et accompagne les jeunes pousses de l’entreprenariat social et solidaire. Une belle expérience pour Thibault : « Nous avions été, avec Barthélémy, très contents d’avoir été sélectionnés. C’est quelque part rassurant car ça crédibilise notre projet. Nous bénéficions de beaucoup de conseils qui nous accompagnent au mieux. »

*Le GROUPE SOS édite UP le Mag

L’échange intergénérationnel est un sujet qui vous intéresse ? Retrouvez la 11ème édition d’UP le mag Couv_UP11_recentreeet son dossier spécial : “En 2016, quelle place pour le grand âge ?”

Retrouvez les rubriques du magazine : UP AND CO, ILS CHANGENT LE MONDE, JE CHANGE MA FAÇON D’ÊTRE ainsi que la nouvelle rubrique ENTRE NOUS, dédiée au mieux vivre ensemble, en partenariat avec Respect mag.

-> Découvrir le sommaire

-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 1 Avis

Commentaires