3   +   3   =  

Alors que le salon des seniors ouvre ses portes, UP le mag part à la rencontre de l‘association Le Pari solidaire qui forme des colocations intergénérationnelles entre personnes âgées et plus jeunes. Les uns peuvent compter sur une aide ponctuelle en cas de pépins et les autres bénéficier d’un logement à prix modeste.

Vous êtes étudiant et vous cherchez un logement pas très cher ? Vous avez un parent ou un grand-parent vivant seul dans un grand espace ? Pourquoi ne pas faire en sorte qu’ils vivent sous le même toit afin de former une colocation intergénérationnelle ? Le Pari solidaire, qui fait partie du Groupe SOS*, propose la mise en relation entre seniors et plus jeunes.

Le principe est simple : la personne âgée entre 18 et 30 ans emménage chez un individu âgé et lui paye un loyer faible par rapport au prix du marché. En échange, elle s’engage à passer les nuits dans ce logement pour aider dans le cas d’une chute par exemple.

« Je ne fais pas grand-chose » assure Maria, 23 ans, à Paris avec une nonagénaire depuis 2014.  En effet, elle ne remplace pas les auxiliaires de vie, ou, encore, les membres de la famille de sa colocataire. Mais elle demeure une présence qui comble les moments de solitude car du lien social se crée, automatiquement.

Pour aller plus loin : retrouvez le programme du Salon des seniors qui se tient entre le 7 et le 10 avril, à la Porte de Versailles à Paris.


Voisin intergénérationnel

Les deux partagent des moments de vie, souvent lors des repas : « Nous discutons, c’est enrichissant », explique Maria, qui étudie ainsi dans de bonnes conditions. Et ce, parce qu’elle n’est pas obligée de travailler pour payer le loyer.

Pour que tout fonctionne bien, Le Pari solidaire « fait attention à ce que les deux personnes aient des centres d’intérêt communs », souligne Makiko Yano, directrice de l’association qui a formé en région francilienne 3 500 binômes depuis 2004, l’année de sa création. Actuellement, il y en 360 en activité. Souvent, les personnes s’entendent bien et la colocation intergénérationnelle dure plus d’un an, comme c’est le cas pour Maria.

Vous êtes jeunes et vous préférez avoir votre propre appartement ? Le Pari solidaire vous propose un logement à prix réduit, à condition que… vous deveniez voisin intergénérationnel et retrouviez régulièrement deux ou trois personnes âgées afin de tisser des liens lors d’une sortie, à l’occasion d’un repas ou pour les aider à faire une course.

Les chambres que propose Le Pari solidaire en région parisienne

Et si vous cherchez en dehors de Paris, vous pouvez trouver des annonces de colocations inter-générationnelles (ou en déposer) en vous rendant sur le site logement-seniors.com.

Le 29 avril, à l’occasion de l’anniversaire de l’association, et de la Journée européenne de la solidarité intergénérationnelle, les UP Pro vous invitent à découvrir ses actions innovantes pour améliorer le quotidien des seniors. “Innovons pour les seniors“, un événement qui prendra place au Café Fluctuat Nec Mergitur, Place de la République, 75010 Paris, de 9h à 10h30 (inscription gratuite mais obligatoire).

* Le Groupe SOS édite UP le mag.

Le sujet vous intéresse ? Pour aller plus loin, retrouvez l’article “L’intergénérationnel, tout le monde y gagne” dans la 11ème édition d’UP le mag.Couv_UP11_recentree

Et notre dossier spécial : “En 2016, quelle place pour le grand âge ?”

Retrouvez les rubriques du magazine : UP AND CO, ILS CHANGENT LE MONDE, JE CHANGE MA FAÇON D’ÊTRE ainsi que la nouvelle rubrique ENTRE NOUS, dédiée au mieux vivre ensemble, en partenariat avec Respect mag.

-> Découvrir le sommaire

-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires