Samedi 19 mars 2016, éteindre les lumières chez soi sera un geste citoyen encore plus grand. Comme chaque année, le Fond mondial pour la planète (WWF) organise cet événement symbolique pour réunir des milliers de personnes à travers le monde, avec un petit geste mais un vrai message.

Eteindre la lumière, un geste écologique au quotidien mais qui peut aussi avoir une valeur symbolique. Samedi 19 mars, à 20h30 (heure locale), le Fond mondiale pour la planète (WWF) appelle les personnes du monde entier à éteindre leurs lumières. « Cette initiative existe depuis  2007, en commençant en Australie, et a désormais une portée internationale », explique Marielle Chaumien, 28 ans, attachée de presse à WWF. « Sur une heure, le but est de mobiliser les citoyens et les villes autour de la question climatique. C’est de l’action symbolique. Autre élément important pour nous, c’est que l’on est en France, trois mois après la COP 21, donc l’idée est de rappeler aux politiques leurs engagements et leur demander où on en est ! »

Pourquoi éteindre la lumière ?

Pour certains internautes, la question ne se pose plus. Participer à cette initiative est un acte citoyen à suivre.  « J’y participe parce que je ne veux pas que notre belle planète disparaisse, pour mes descendants et pour ceux des autres …Et je ne veux pas qu’elle disparaisse tout court ! » explique Margot, sur la page Facebook de l’Earth Hour 2016. Pour Hélène,  « ça peut faire une différence et  il est important de faire sa part, pour nous et nos enfants .Il est plus que temps de faire un geste pour augmenter nos chances de vivre sur une planète en santé ». Quant à Alain, il estime « qu’une heure par an, ce n’est pas grand-chose mais c’est le geste qui compte. Moi, je le fais en raison de ma passion pour l’astronomie ! De nos jours, en ville, nous ne voyons plus la Voie Lactée, et à plus forte raison, les autres merveilles du ciel … »

Sur Twitter, on nous explique aussi pourquoi l’Earth Hour est importante

Un geste symbolique donc, mais à la portée de tous ! 178 pays devraient y participer. Même s’il est encore difficile d’estimer le nombre de villes participantes, elles étaient déjà 7 000 l’an dernier. Au final, cet événement regroupe des centaines de millions de personnes.

Le sujet vous intéresse ? Lisez notre article ” Ralentir le réchauffement climatique” dans la 9ème édition d’UP le mag avec son dossier spécial–>
up91

Ethiques et innovantes, ces entreprises qui bougent les lignes

-> Découvrir le sommaire et le numéro

-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires