Concilier le plaisir d’offrir ou de recevoir tout en étant responsable… C’est l’objectif de Cliiink, une initiative originale de recyclage du verre, mise en place dans le Sud de la France, au sein des communautés d’agglomération de Marseille et Aix-en-Provence.

Vous souvenez-vous de la consigne ? Ceux qui sont nés avant 1975, peut-être, mais pour les autres, ce concept est quelque peu obscur depuis qu’il a déserté l’Hexagone. Le principe est assez simple: lorsqu’une personne ramène une bouteille en verre, on lui rembourse une petite somme d’argent. Avec Cliiink, de Terradona, “on réintroduit une sorte de consigne moderne”, pour les bouteilles et tout autre contenant en verre, explique Sébastien Delannoy, à l’AFP.

Simple et connecté

Le processus de recyclage est assez simple. Après s’être inscrit sur le site, l’utilisateur peut y découvrir où se trouve le conteneur le plus proche de lui. Une fois sur place, il peut grâce à son smartphone ou à une carte magnétique, se connecter au conteneur, qui le reconnaîtra. Au moment où le verre est jeté, le système, grâce à un capteur, identifie le déchet et déclenche le gain de points. Chaque objet jeté donne droit à un point, les points étant échangeables ensuite contre des cadeaux chez des commerçants partenaires ou permettant de faire des dons à des associations comme la Ligue contre le cancer.

Comment utiliser Cliiink ? Crédit photo : capture d'écran

Comment fonctionne Cliiink ? Crédit photo: capture d’écran

Places de ciné ou réductions sur des lunettes ? 

Parmi les commerçants partenaires, “il y en a une centaine actuellement, des grandes surfaces, des magasins bio, coiffeurs, bouchers”, précise Sébastien Delannoy. Un réseau qui permet de proposer des lots variés et un peu partout sur les communes.“Lorsque nous avons réfléchi à ce système de récompense, on s’est décidé sur quatre catégories: près de chez moi, le e-commerce, l’entertainment [loisirs] et les associations nationales mais aussi locales”, explique Mathieu Oligeri, membre lui aussi du projet Cliiink.  En consultant le site, on peut en apercevoir un échantillon. Entre des places de cinéma pour le dernier Star Wars, une réduction sur des lunettes de soleil ou encore un dessert gratuit dans un restaurant, le choix y est.

Jusqu’à présent, les populations des communautés d’agglomérations de Marseille Provence (MPM) et d’Aix-en-Provence, bénéficient de 70 de ces conteneurs intelligents (comme le montre ce reportage de France 3 Marseille). D’après une information d’un collaborateur de la collectivité marseillaise, “la convention avec Terradona s’étend sur trois zones test, avec 50 conteneurs. Le 14 mars, nous en avons lancé quatre tandis qu’il y en avait déjà 46 depuis mi-février 2016”. Pour cet agent, il est difficile d’évaluer l’impact pour le moment, mais un premier constat devrait être fait dès cet été. Une expérience qui pourrait se développer ailleurs en France ? ” On est une jeune startup ! Après, nous sommes encore en phase de test. Si les résultats sont bons, on passera à la commercialisation et au développement de cette offre en France, mais aussi dans le monde !” conclut Mathieu Oligeri.

La gestion des déchets comme sujet de réflexion du futur (et de notre présent) vous intéresse ?

up81

…. Retrouvez la 8ème édition d’UP le mag et son dossier spécial

Dossier spécial : Et si on partageait tout ? Vers une économie mieux pensée

-> Découvrir le sommaire et le numéro

-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires