Vous voulez contribuer à réduire la part du nucléaire dans le mix énergétique en France ? C’est possible avec Enercoop, qui propose de l’énergie propre et durable.

Cinq ans après le séisme et le tsunami qui ont frappé la centrale de Fukushima, le 11 mars 2011, le mix énergétique de la France peine à évoluer. La part du nucléaire est toujours très importante, alors que celle de l’énergie renouvelable se développe lentement, ce que nous pouvons constater en direct par ici, sur le site du Réseau de transport d’électricité.

Mais chacun peut contribuer à un rééquilibrage. A sa propre échelle, chacun peut agir et faire la part du colibri, c’est-à-dire agir à son niveau et imiter le petit colibri qui tente, selon la légende, d’éteindre l’incendie de la forêt en allant chercher de l’eau comme il peut.

Il est désormais possible, en effet, de se fournir en électricité propre, 100 % renouvelable, qu’elle soit solaire, éolienne ou, encore, hydraulique ou sous forme de biomasse.

Vous pouvez tourner la page d’EDF ou d’un autre fournisseur classique et vous tourner vers Enercoop, par exemple, qui propose une électricité durable, via des producteurs locaux et indépendants. Certains agriculteurs sautent le pas. C’est le cas de Benoît Parésy, qui produit, par exemple, du lait bio en Haute-Normandie. Lui a investi dans une éolienne de 10 mètres de diamètre pour produire annuellement, depuis son exploitation, 30 à 50 000 kwatt/heure.

“Alternative pertinente”

En frappant à la porte de ce réseau de coopératives, vous pouvez dire « oui » à la planète. Enercoop, une société coopérative d’intérêt collectif, lancée en 2005, quand le marché de l’électricité s’est ouvert aux particuliers, a déjà séduit près de 30 000 personnes. Quand certains parlent de « choix éthique » et d’ « alternative pertinente », d’autres ont signé avec Enercoop pour « consommer de l’énergie qui respecte l’environnement». Et ce, même si le tarif est 15 % au-dessus du marché.

Interrogée par La Croix, Clémentine Thierry, gérante de la coopérative Enercoop Paca (l’une des dix coopératives, présentes en France), précise : « Nous cherchons à montrer que la relocalisation énergétique avec les citoyens fonctionne aussi bien que dans les pays du Nord de l’Europe. » L’objectif de la structure : atteindre 150 000 clients d’ici 2020. On y va ? Cela peut être fait en quelques clics sur le site de la coopérative. Enercoop se charge de la résiliation auprès de votre fournisseur actuel sans frais et sans risque de coupure. Et la souscription est effective en deux-trois jours.

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires