Si vous avez raté le 53ème salon de l’agriculture qui a fermé ses portes hier, alors vous êtes peut-être passés à côté de l’incontournable question du circuit court et un de ses représentants phares : «  La Ruche qui dit oui ». Séance de rattrapage.

Le principe est simple : vous achetez votre viande, vos légumes et vos produits locaux et ainsi vous court-circuitez la grande distribution. Exit les intermédiaires. Vous permettez par la même occasion de rémunérer les producteurs au prix le plus juste. Cette plateforme qui vous met directement en relation avec les agriculteurs et les éleveurs existe depuis seulement quatre ans. Et elle est déjà présente dans six pays en Europe avec ses 750 ruches. Un vrai succès. 

«  La Ruche qui dit oui » est devenu LE réseau de distribution incontournable de circuit court. Le fonctionnement de cette start-up : vous vous inscrivez sur la plateforme, vous commandez ensuite vos courses en ligne directement auprès de producteurs situés à moins de 250 kilomètres de chez vous. Passée la commande, vous vous transformez en « abeille », vous vous rendez près de chez vous dans votre « ruche » (un producteur via un point-relais). Elle est tenue par une « abeille-reine » (un auto-entrepreneur financé par la structure), où les producteurs peuvent livrer leurs paniers. Vous pourrez y retrouver tous les produits de l’agriculture locale, du lait aux céréales en passant par la viande.

Pour en découvrir davantage, regardez notre vidéo « UP le mooc » sur l’entreprenariat social et solidaire (à partir de la sixième minute) :

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires