Plus riches en matières grasses et minéraux, les vers comptent de plus en plus d’adeptes. Deux Autrichiennes ont inventé un appareil pour élever ses propres vers chez soi.

Et si le futur de la viande était les insectes ? Katharina Unger et Julia Kaisinge, deux Autrichiennes adeptes des vers, en sont convaincues et ont inventé une «Ruche de table». Le concept ? Un appareil qui permet de produire chez soi des  protéines durables.

L’utilisation est très simple : il faut déposer les vers sous forme de larves dans le premier tiroir puis quand ils atteignent la taille de 3 cm on peut les récolter dans le bac inférieur. Cette machine, qui comporte plusieurs compartiments, peut produire jusqu’à 500 grammes de vers de farine par semaine. Avant de les consommer, vous devez les passer au congélateur, puis à vous de choisir la façon de les manger : frits, cuits, dans une sauce ou en burger.

Manger des vers, une tendance qui n’est plus en marge

«J’ai grandi dans une ferme où produire sa nourriture était quelque chose de normal au quotidien. Arrivée en ville, je me suis demandé comment continuer à produire des aliments sains et de façon durable», témoigne une des deux créatrices auprès de l’AFP.

Cette invention a été financée grâce à un crowdfunding qui a levé plus de 150 000 euros. Déjà 200 appareils au prix de 459 euros ont été déjà été vendus. Un engouement qui n’est peut-être pas si surprenant, quand on sait que la consommation d’insecte est encouragée par la FAO, l’agence des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, qui y voit une contribution à la sécurité alimentaire mondiale. Plus de 2 milliards d’humains, notamment en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud, mangent quotidiennement des insectes.


Commentaires