On associe souvent l’Ile-de-France aux images de la pollution de l’air. Mais où se situe-t-elle par rapport autres régions, en France et dans le monde ?

A l’échelle de la France…. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, l’Ile-de-France n’est pas la région la plus polluée de France. La vallée de l’Arve, où se trouve Chamonix, est sujet à des pics de pollutions plus récurrents et plus importants, ainsi qu’à une pollution de fonds plus élevée que la région parisienne. Cela est dû à la montagne qui empêche l’air de circuler et au trafic routier, notamment du tunnel du Mont-Blanc, s’ajoutant à la pollution causée par l’urbanisation et l’industrie.

A l’échelle de l’Europe… Selon une récente étude du Bureau européen de l’environnement (BEE) – un regroupement d’ONG- la capitale de la France est en 6e position des grandes villes européennes (ex-æquo avec Helsinki, Londres et Stuttgart) en matière de lutte contre la pollution. Dans ce classement, c’est la ville de Zurich qui rafle la mise, en raison de ses nombreuses mesures pour améliorer la qualité de l’air. A Zurich, tous les véhicules, même anciens, doivent disposer de filtres anti-particules. Les autorités municipales, exemplaires, utilisent le covoiturage pour les déplacements professionnels.

A l’échelle du monde… Côté particules fines, Paris se place en 749e position par rapport à 1.622 autres villes du monde, pour sa concentration moyenne annuelle de PM2,5 de 17 microgrammes par mètre cube (µg/m3), selon une base de données de l’OMS en 2014. Les pires villes selon cette étude ne se trouvent non pas en Chine, mais en Inde. En bout de classement, New Delhi et Patna, enregistrent respectivement 153 µg/m3 et 149 µg/m3.

Retrouvez l’ensemble de nos conseils sur la qualité de l’air en fiches téléchargeables ici.

couv_up_le_mag
Retrouvez également le dossier sur la qualité de l’air “Comment mieux respirer demain ?” dans UP le mag n°10 :

-> Découvrir le sommaire

-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


Commentaires