L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie recommande aux restaurateurs de proposer à leurs clients d’emporter leurs restes dans des dobbybags.  Le but de cette mesure : réduire le gaspillage alimentaire.

Nous pouvons, tous, à notre échelle aider à réduire nos déchets alimentaires et il suffit juste de changer nos habitudes.  La prochaine fois que vous irez au restaurant, ne laissez pas vos restes aller à la poubelle, demandez tout simplement un doggybag pour ne pas gaspiller vos plats. En France, les clients n’osent pas demander un doggybag par peur de passer pour des radins, mais Outre Atlantique cette pratique est monnaie courante.

A l’occasion de la  COP 21, la conférence pour le climat qui s’est tenue du 30 novembre  au 12 décembre dernier, la Ville de Paris a décidé de lancer l’opération anti-gaspi dans 100 restaurants de la ville lumière. 10 000  boites made in France ont été distribuées aux restaurateurs pour qu’ils les donnent à leurs clients. « Les biodéchets constituent ainsi le troisième gisement des déchets collectés dans la capitale (30%)», souligne dans un communiqué la ville de Paris et les restaurateurs du syndicat professionnel Synhorcat-GNI .

Une très bonne initiative quand on sait que près de 60 % des habitants d’Ile de France confient ne pas terminer leurs assiettes aux restaurants. Mais bonne nouvelle, 75 % des personnes interrogées se disent prêtes à utiliser un sac emporter, d’après une étude de la DRAAF Rhône-Alpes (l’antenne régionale du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt).


Commentaires