L’économie circulaire se met aux matières organiques avec l’ouverture d’Organic Vallée près de Toulouse cette année. C’est la première fois que ce concept économique s’attaque aux matières organiques.

Comment lier de façon pertinente des activités autour de l’environnement, de l’agriculture, de l’alimentation ? Un groupe d’entrepreneurs originaire de la région du Lauragais près de Toulouse a trouvé la solution. Le concept est très simple, ils ont ont eu l’idée de créer une boucle de matière et d’énergie pour que les déchets des uns soient les ressources des autres.

Par exemple : un éleveur de volailles faisant partie de  cette boucle donne les vicaires et les plumes et en échange il récupère le compost pour le mettre sur son champ ; ce compost ayant été créé par Organic Vallée à partir de déchets récupérés dans des cantines, des supermarchés et dans des restaurations rapide.

CLER VERT

Un pour tous et tous pour un

Une légumerie, une meunerie et une unité de séchage se trouvent également sur le site d’Organic Vallée. Les entrepreneurs travaillent également sur la construction d’une unité de méthanisation et une chaudière à biomasse.  Cette chaleur créée sera réutilisée par des serres qui permettront de faire pousser des fruits et légumes.

Sur le site, un fromager et un apiculteur comptent également s’installer. Une maison a même été réaménagée pour accueillir un incubateur d’entreprises, un espace de travail partagé  et un centre de formation autour de l’économie circulaire et la permaculture.

Selon La Dépêche, le ministère de l’Agrilculture Stéphane Le Foll soutient cette initiative. «Votre projet «Organic Vallée» est très cohérent. C’est un beau projet qui je l’espère servira d’exemple à d’autres régions», a-t-il affirmé lors d’une visite sur le site au début du mois de novembre.


Commentaires