4   +   8   =  

Pour dépolluer, coopérons ! Plusieurs initiatives s’appuient sur les nouvelles technologies et la géolocalisation participative pour lutter contre les déchets.

Repérer les objets abandonnés

Un déchet repéré, un clic sur votre smartphone et le problème est déjà à moitié résolu ! C’est l’idée sur laquelle repose l’application Smart Cycle, qui doit bientôt être lancée à Marseille. Le principe est simple : il s’agit de géolocaliser les objets abandonnés dans la rue et  de décrire leur état, pour informer d’éventuelles personnes intéressées. Si aucun utilisateur n’est intéressé, la localisation est transmise à des associations de solidarité, comme Emmaüs ou la Croix Rouge.

Organiser des opérations de nettoyage

Une autre initiative anti-déchets, à l’échelle mondiale cette fois, s’appuie aussi sur la géolocalisation. Lancé il y a quelques années en Estonie, le programme Let’s do it, consiste à organiser des journées nationales de nettoyage. Pour une action plus efficace, les citoyens sont a invités à cartographier auparavant les déchets, sur une application appelée TrashOut. En Estonie, cela a permis de faire un grand nettoyage en 4 heures. Depuis, 115 pays ont rejoint le mouvement.

 Alimenter une base de données

Plus récemment, l’association 7e continent, qui dénonce la plastification des océans, a aussi lancé son application de géolocalisation, pour alimenter sa base de données. Les utilisateurs peuvent même témoigner en vidéo. Le but, là encore est d’encourager au ramassage et au recyclage.


Commentaires