Un éclairage public 100% vert dès janvier 2016 ! C’est ce qu’a annoncé, la maire de Paris, Anne Hidalgo, le 12 novembre dernier. À quelques semaines du lancement de la COP21, une batterie de mesures, pour limiter les émissions de gaz à effet de serre de la capitale, a été dévoilée.

Paris, ville lumière, cité romantique et bientôt capitale 100% verte ! Le 12 novembre, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a lancé son grand plan d’actions 2015-2020 pour la transition énergétique de la capitale, doté d’une enveloppe de 800 millions d’euros. La première annonce phare implique le renouvellement des contrats de fournitures d’électricité de la ville, qui s’engage dès janvier 2016 à n’octroyer ces contrats qu’aux fournisseurs d’énergies 100% renouvelables. Ainsi, l’électricité des bâtiments municipaux de Paris et de l’ensemble de son éclairage public proviendra uniquement du solaire, de l’éolien ou de l’hydraulique. Grâce à cette énergie propre, Paris pourra se targuer de devancer ses objectifs puisque la moitié de l’énergie consommée sera renouvelable dès 2016 alors qu’ils étaient fixés à 30% d’ici 2030.

Une multitude de projets innovants

Une série d’autres initiatives a été annoncé pour permettre la transition énergétique de Paris. Les systèmes de chauffage et de climatisation de l’Hôtel de Ville fonctionneront par exemple grâce à la Seine. La mairie souhaite aussi rénover pas moins de 2000 chaufferies municipales, qui passeraient du fioul aux énergies propres, d’ici 2016. Pour économiser l’énergie, 20% de l’ensemble des sources lumineuses publiques devrait être remplacé par des leds d’ici à 5 ans. 200 écoles seront rénovées pour accroître l’isolation des bâtiments. Et le plan pour la transition énergétique de la capitale ne devrait pas s’arrêter là puisque la ville a identifié 100 sites potentiels de géothermie et 100 000 m² de surface pouvant accueillir des panneaux photovoltaïques.

Le Sommet des Elus locaux pour le Climat

En marge de la COP 21, qui débutera le 30 novembre à Paris-le Bourget, les villes organiseront leur propre rencontre en vue d’un accord international pour renforcer leur engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le Sommet des Élus locaux pour le Climat se tiendra le 4 décembre et réunira près de 1000 édiles venus du monde entier. Présidente de l’évènement, avec Michael Bloomberg, envoyé spécial des Nations Unies pour les villes et le changement climatique, Anne Hidalgo a affirmé que « la question énergétique est une question centrale » et que « Paris se veut exemplaire ».


Commentaires