A l’approche de la COP 21, les Français n’esquivent pas leurs responsabilités. Un récent sondage affirme que plus de la moitié des Français est prête à changer son mode de vie pour le bien de la planète.

Côté climat, les Français sont bien conscients des enjeux. 86% des sondé estiment qu’ils devront changer leurs modes de vie pour s’adapter au changement climatique et 83% d’entre eux considèrent que lutter contre le changement climatique doit être une priorité dans le contexte économique actuel, selon un sondage IFOP pour Solutions COP21.

Selon 81% des Français, un monde un peu plus chaud de quelques degrés dans les années à venir est vraiment dangereux pour nos conditions de vie sur la planète. Interrogés sur leurs motivations pour changer les habitudes, 32% répondent «l’avenir des générations futures» et 29%  «le bien de la planète et l’environnement».

La consommation comme mode d’action

Là où on aurait pu attendre que les Français privilégient le rôle des États, des organisations ou des entreprises pour lutter contre le changement climatique, ils ont aujourd’hui conscience de tenir une partie de la solution, surtout les plus jeunes générations.

De quelle manière les Français sont-ils prêts à s’investir  pour limiter leur impact sur le  climat ? Cela passe avant tout par la consommation. 30 % se disent être en état de changer leur façon de consommer en général, 22 % citent leur consommation d’énergie, 19 % citent le recyclage de leurs déchets et de leurs. En revanche, ils ne sont que 10 % à prévoir un changement de mode transport.

L’argent et l’information, principaux obstacles

Sauver la planète est une belle initiative, mais elle a un coût. 48 % des Français affirment que le principal obstacle de ce changement serait l’aspect financier. 24 %, estiment pour leur part être freinés par leur «mauvaise» ou «insuffisante» connaissance du domaine.  14 % invoquent la difficulté à changer leurs habitudes au quotidien.

La méconnaissance de certains sujets reste toutefois non-négligeable. Ainsi, plus de la moitié des Français (60%) affirment qu’ils n’ont jamais entendu parler de la COP21, même s’ils sont 76% à supposer, à juste titre, qu’il s’agit de la prochaine conférence de l’ONU sur le climat qui se déroulera à Paris en décembre. Comment accélérer la prise de conscience des enjeux climatiques ? 37% des Français comptent sur les médias et 36% sur une expérience personnelle.

Étude on line réalisée semaine 37 par l’IFOP sur un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française.


Commentaires