L’économie collaborative est une véritable révolution dans le monde de la consommation. Prisée par de plus en plus de Français, ce système remet en cause les modèles de distribution.

Airbnb, Blablacar, Drivy, Le Bon Coin, l’économie collaborative n’est plus un système marginal. Au contraire, il s’élargit de jour en jour ! Un véritable raz-de-marée qui s’abat sur l’Europe. Selon le sondage de l’Observatoire Ipsos Sopra Steria Credit Agricole Assurances, réalisé pour Les Echos, 77 % des Français estiment que le développement de la consommation collaborative  est une tendance de fond et que le phénomène est en expansion. 83 % ont constaté la popularisation de ce mode de consommation.

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français (Enquête 2014), par Médiaprism et 60 millions de consommateurs

éco collab

La France, championne de l’achat d’occasion en Europe.

Les Français semblent très friands de ce mode de consommation et sont même au-dessus de la moyenne européenne. La France est la championne de l’achat d’occasion en Europe. Mais pourquoi acheter collaboratif ? Deux raisons évidentes s’imposent : Faire des économies d’une part et gagner de l’argent de l’autre part. 75 % des Français interrogés invoquent cette raison contre 71 % d’européens. « Consommer de façon plus respectueuse de l’environnement » se place en troisième position parmi les motivations des personnes sondées.

Un business qui rapporte

Si l’économie collaborative était tout d’abord une solution alternative pour consommer de façon plus solidaire et plus écologique, elle est rapidement devenue si rentable que certaines sociétés ont connu une « success story » fulgurante. En 2014, l’économie de partage représentait environ 20 milliards d’euros, selon une étude PwC. Covoiturage, location d’appartement, prêt entre particuliers, achats alimentaire groupés ou échange de services, on ne compte plus le nombre d’initiatives qui fleurissent.

→ 100 sites de Consommation Collaborative, par consocollaborative.com


Commentaires