Cop 19, Cop 20 et aujourd’hui Cop 21. Les scientifiques sortent leurs chiffres, les politiques leurs grandes phrases, mais nous ? Qu’attendons-nous pour changer nos habitudes et être acteur de l’avenir que nous partageons sur cette planète ? État des lieux et bonnes pratiques avec « + 4°C, le climat change, et vous ? » édité chez Eyrolles, de Xavier Montserrat. Une lecture salutaire pour que le réchauffement climatique ne fasse plus froid dans le dos.

Nous le savons, la terre se réchauffe. Nous le savons, au rythme de ce réchauffement, les bouleversements climatiques vont s’accroître. Et Xavier de Montserrat d’insister, nous sommes face à « un défi inédit pour l’humanité ». N’est-ce pas un peu catastrophiste ? Cet expert en santé publique, professeur à l’école des Hautes Études et conseiller auprès du ministre de la santé en est persuadé : il ne s’agit plus de se reposer sur les grandes décisions étatiques, il faut se responsabiliser, et agir, individuellement, car « après plus de 20 années d’échec de la diplomatie (…) la perception d’une menace climatique induit un nouveau mode de pensée et une motivation nouvelle à agir » insiste-t-il.

Bien. Mais pour agir, il faut comprendre. « Or, hormis une minorité de militants d’ores et déjà convaincus, la majorité de la population attend des mesures lui permettant de comprendre le sens des actions alternatives en direction desquelles elle puisse s’engager ». Dans cette perspective, le rôle des collectivités locales est essentiel, pour promouvoir et développer les énergies renouvelables et participatives par exemple. Mais pas que.

Car si nous pensons que, noyés dans la masse d’une dépendance collective, cette situation nous dépasse… Si nous pensons que le réchauffement climatique ne peut se régler que de façon planétaire, entre états et grands industriels, si nous avons l’illusion que dans le fond, petite fourmi parmi plusieurs milliards d’autres, notre responsabilité n’est pas identifiée… Nous faisons une grave erreur. Alors, au-delà des alertes et signaux catastrophistes qui soit nous tétanisent soit nous laissent perplexes et dubitatifs, par quoi commencer ?

Si dessous, 15 gestes à observer sans attendre :

ralentir1

ralentir2


Commentaires