Quand on parle de climat, la responsabilité des pays industrialisés vis-à-vis des pays développement est au cœur des débats. Ceux qui ont le plus pollué ne doivent-ils pas aider ceux qui sont moins responsables et à qui on réclame aussi des efforts ?

Sur ce terrain, on vient d’assister à une avancée : promis il y a quatre ans, le Fonds verts pour le climat sera bientôt opérationnel. Cette aide doit permettre d’aider les pays en développement dans leur lutte contre le réchauffement climatique.  Le financement du Fonds vert a tardé à venir, mais finalement les promesses de dons ont a atteint 10 milliards de dollars, grâce aux contributions de 35 pays. Les projets financés grâce à cet argent vont bientôt débuter.

L’engagement des pays industrialisés

Cela permettra peut-être de faciliter un accord lors de  la conférence internationale sur le climat. Car durant la COP21, la question du financement sera évidemment cruciale. Mais des voix s’élèvent déjà pour dire que 10 milliards, ce n’est pas assez.  En 2009, les pays riches  se sont en effet engagés à mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici 2020.  Toute cette somme n’est pas censée passer par le Fonds vert, d’autres sources de financement peuvent venir s’ajouter. Mais toute la question est de savoir quoi, et comment.


Commentaires