La cuvée 2015 des nouveaux mots entrant dans le dictionnaire fait la part belle à l’environnement, avec l’arrivée de mots comme «zadiste» ou «anthropocène».

Est-ce l’effet de la tenue de la COP21 à Paris ? En tout cas les éditions 2016 des deux grands dictionnaires français regorgent de nouveaux mots liés à l’écologie.
Du côté du Larousse, l’anthropocène fait sa grande entrée. Ce mot désigne la période géologique marquée par l’impact environnemental des activités humaines.  Le dico accueille également les mots durabilité, électrosensibilité et écopastoralisme, l’art d’entretenir des espaces naturels avec des animaux herbivores.

Il intègre aussi les végans. À ne pas confondre avec les végétaliens. Ces derniers ne mangent que des aliments issus du monde végétal. Les végans eux  vont plus loin, ils appliquent le respect des animaux à tous les aspects de leur vie, notamment l’habillement.

Le Petit Robert plus contestataire
Dans le Robert, les nouveaux mots sont un peu plus contestataires. Un nouveau terme occupe à présent les pages de la lettre Z, le mot zadiste. Il désigne les militants écologistes occupant des Zone à Défendre, dont la plus connue est le site de l’aéroport de Notre-Dames-des-Landes.
Le Robert accueille aussi les «décroissants», les «climatosceptiques” et l’expression «décarboner». Plus insolite, mais non moins concernant, le dico intègre aussi les «déchétariens», les personne qui se nourrissent d’aliments glanés dans les poubelles.
Côté personnalités, on notera également que le pionnier de l’agroécologie, Pierre Rabhi, fait son entrée dans le Larousse, au milieu d’une cinquantaine d’autres noms.

Achetez le dernier numéro de UP le mag ici

info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires