Si l’état entreprend des actions pour lutter contre la pollution, notamment à Paris, des mesures personnelles et individuelles sont également possibles.

Circulation alternée, gratuité des transports en commun et des places de stationnement, limitations de vitesse, zones vertes… une série de mesures institutionnelles ont été mises en place pour tenter d’atténuer les taux croissants de pollution en ville.

On peut toutefois douter de leur efficacité. Si les « zones vertes » viennent d’être intégrées à un projet de lutte contre la pollution par la ville de Paris, rendre ponctuellement gratuits les accès aux bus, tramways et métros ne semble pas porter ses fruits selon un ingénieur du CNRS interrogé par Terraéco. ll précise que « le choix de la voiture dépend d’une exigence de confort et d’itinéraire, indépendante des soucis financiers ». On observe pourtant une forte augmentation de l’utilisation des vélos et voitures électriques lorsqu’ils sont gratuits.

A l’échelle individuelle, évitez de faire du sport en extérieur durant ces périodes de forte pollution, préférez le vélo qui vous permettra d’éviter les grands axes routiers, baladez-vous en forêt et aérez vos intérieurs tôt le matin ou tard le soir, la pollution ne s’arrêtant pas au seuil de votre domicile et pouvant générer d’autres formes de particules polluantes.

Achetez le dernier numéro de UP le mag ici

info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires