Un sujet réalisé en partenariat avec RAJE.

Pour chasser les particules fines, vaporisons de l’eau! Voilà, peut-être, la formule magique face au smog. Cet épais brouillard de pollution frappe fréquemment Pékin et les grandes villes chinoises. Face à ce phénomène de plus en plus fréquent, un professeur d’université propose une solution toute simple. Puisque la pluie réduit le taux des particules toxiques, il souhaite équiper les toits des grattes-ciel de gros vaporisateurs. D'après lui, en 30 minutes d’arrosage seulement, le taux de pollution pourrait repasser sous la norme autorisée. Se pose désormais la question de la pérennité de ce projet et de son coût.


Commentaires