On a lu La vie illustrée de la forêt de Bernard Fischesser (aux éditions Delachaux et Niestlé), un livre truffé de chiffres et d’illustrations utiles pour bien comprendre l’importance des arbres sur la planète. Testez vos connaissances, have fun !

On s’y promène, on y travaille parfois. La forêt est aussi le théâtre de légendes que l’on raconte aux enfants, avec la présence du loup, qui fait peur. La forêt fait fantasmer, rêver. Certains néo-paysans, adeptes de la permaculture, l’observent même avec précision pour imiter les intelligents écosystèmes forestiers dans la conception de leurs surfaces agricoles. Il se trouve d’ ailleurs que 43 % des agriculteurs en France possèdent une forêt, selon l’ex-ingénieur de recherche Bernard Fischesser, qui a participé à la création des parcs nationaux français. Son dernier livre, La vie illustrée de la forêt, regorge d’informations sur le rôle des feuillus ou des résineux.

La forêt représente sur le globe…

Les steppes représentent 17 % des terres émergées et 5.61 % de la surface terrestre, les déserts 46 % des terres émergées et 15,18 % de la surface terrestre. Et les mers et océans ? 2/3 de la surface terrestre !

Les différents types de forêts (taïga, forêt tempérée ou forêt tropicale) élaborent trois quarts de la production annuelle de matières organiques sèches (matière fabriquée par les êtres vivants), soit…

La grande majorité de ces matières se trouve dans les forêts tropicales.

La forêt héberge plus de 50 % de la biodiversité

La biodiversité est très présente dans la forêt dense intertropicale, avec 16 000 espèces d’arbres et 450 espèces végétales par hectare. Ce type de forêt est le plus productif. Seulement 1 000 espèces se trouvent en effet dans les forêts de conifères (taïga). Dans les forêts tempérées, présentes en Europe, on détecte 20 espèces végétales par hectare.

En Europe, les surfaces forestières progressent chaque année de 1 % en raison de la « déprise agricole »

Mais cette progression est moins rapide que la déforestation dans les zones des forêts tropicales.

En 8 000 ans, la superficie des forêts a été réduite de 75 %

Quand même pas, mais la superficie a néanmoins été réduite de moitié. Chaque année, 13 à 15 millions d’hectares sont défrichés. À ce rythme, le dernier arbre de la forêt tropicale disparaîtra dans 200 ans, selon le livre. Cette chute libre est expliquée par l’activité humaine qui se « dégage » des espaces pour cultiver (via le brûlis).

La surface forestière actuelle française est la même qu'au Moyen-Age, mais a doublé depuis 1827...

Jusqu'en 1850, les surfaces vont diminuer en raison des guerres et des révolutions (défrichage, morcelage), puis ce sera le temps de la recomposition jusqu'à nos jours. Par exemple, "des conifères (ont été) descendus de leur montagne par les forestiers pour restaurer les forêts dégradées dans les plaines", écrit Bernard Fischesser.

La récolte de bois issue des forêts privées françaises représente…

Les trois quarts des forêts en France sont des propriétés privées. 0,9 % de leurs propriétaires possèdent près de la moitié des bois ! Seulement 2 % des propriétaires sont des sylviculteurs à plein temps. 66 % appartiennent à des personnes physiques, dont la moitié sont des retraités. 16 % des forêts appartiennent à des groupements forestiers (copropriétés, par exemple) et 18 % des forêts sont détenues par des banques ou des compagnies d’assurance.

La forêt publique en France couvre…

Cela représente 25 % de l’ensemble forestier. C’est en tout 15 220 forêts. Il y a 16 % de forêts communales.

Quelle est l’espèce d’arbres la plus représentée en France ?

Etudions la composition globale des forêts par type d'arbre. En France, on compte 36 % d’arbres résineux (sapins, pins, douglas), 27 % de chênes et 64 % de feuillus (hêtres, châtaigniers).

Sur 100 mètres au sein d’une forêt de chênes en France, on peut trouver…

Ces vers de terre sont grandement utiles car leur action, mêlée à celles des champignons et des bactéries, contribuent à l'enrichissement du sol en humus (décomposition des végétaux).


Commentaires