EN BREF –  La Semaine étudiante du développement durable (SEDD) a lieu depuis le lundi 2 avril dernier, et propose jusqu’au 8 avril des actions de sensibilisation au développement durable sur les campus français.

Émanation française de la Semaine européenne du développement durable, la SEDD est organisée depuis 2015 par le Réseau français des étudiants pour le développement durable (Refedd). Cet événement, national depuis 2017, recense plus de 290 rencontres, conférences, ateliers pratiques, projections etc. Une cinquantaine d’établissements, présents dans 23 villes, se

La semaine étudiante du développement durable se déroule du 2 au 8 avril 2018 sur les campus français, pour sensibiliser les publics universitaires aux enjeux environnementaux.On note entres autre l’inauguration d’un rucher sur la campus de Nanterre, « Le grand procès de la responsabilité sociétale des entreprises » à l’université Paul Sabatier de Toulouse, ou encore le troc électronique de la BU de La Rochelle – moment d’échange de biens animé par le collectif de DJs ØRIZON.

Autant d’événements libres d’accès pour les étudiants, ayant vocation à sensibiliser et mettre en lumière les enjeux environnementaux sur les campus français. Et ce, jusqu’à la cérémonie de clôture qui se déroulera vendredi 6 avril à la Maison des initiatives étudiantes de Paris à Bastille.

Une semaine pour s’engager tout au long de l’année

Outre l’organisation et l’animation de cette semaine, le Refedd est présent au quotidien dans 84 écoles et universités. Ses 119 membres sont engagés pour la promotion du développement durable auprès des étudiants, mais aussi pour améliorer les campus, selon les objectifs internationaux.

La semaine étudiante du développement durable se déroule du 2 au 8 avril 2018 sur les campus français, pour sensibiliser les publics universitaires aux enjeux environnementaux.Depuis 2008, l’organisation étudiante a participé à de nombreuses mobilisations, dont le projet Plan de déplacement campus avec l’ADEME, le lancement du projet Alimentation Responsable avec le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (CNOUS), et même une participation à la COP21 de Paris !


Commentaires