EN BREF – Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Stéphane Travert a confirmé que tous les œufs vendus en France devront être issus d’élevage de plein air d’ici à 2022.

C’était une promesse de campagne d’Emmanuel Marcon. « En 2022, les œufs seront issus d’élevage de plein air et plus d’élevage en cage », a confirmé le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert dimanche 18 février, interrogé dans l’émission Le Grand Rendez-vous d’Europe 1CNewsLes Échos.

L’élevage en batterie, qui représente 68 % de la production française, est de moins en moins bien perçu dans la population. Ce mode d’élevage indiqué par un « 3 »( voir l’encadré ci-dessous) sur la coquille concernent les poules ne disposant que de 750 cm carrés par cage ou en batterie. Les vidéos de l’association de défense de la cause animale L214, dénonçant les conditions d’élevage, ou encore les scandales alimentaires telles que la contamination de dizaines de millions d’œufs au fipronil en Europe l’été dernier, ont contribué à ternir son image.

Il existe plusieurs types d’élevage et chacun a son code (figurant sur la coquille)

0 pour les œufs de poules élevées en plein air (au moins 2,5 m2 de terrain extérieur par poule) et nourries avec une alimentation biologique
1 pour les œufs de poules élevées en plein air (au moins 2,5 m2 de terrain extérieur par poule)
2 pour les œufs de poules élevées au sol (élevage intensif en intérieur, au maximum 9 poules au m2)
3 pour les œufs de poules élevées en cage ou en batterie (18 poules/m2)

Selon un récent sondage YouGov pour L214, 90 % des Français sont opposés à l’élevage des poules en cage. De nombreux groupes ou marques de l’agro-alimentaire se sont déjà engagés à ne plus vendre ou utiliser d’œufs de poules élevées en batterie, souvent à l’horizon 2025. Ils devront donc accélérer la cadence. Sachant que ces œufs seront toujours autorisés dans les produits transformés, qui absorbent tout de même 30 % de la production française d’œufs actuellement, selon l’AFP.


Commentaires