EN BREF –  La mairie de Paris vient de lancer l’appel à projets  » Solidarité Campagne 2018  » pour encourager l’émergence d’une économie agricole durable et responsable dans la capitale. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 5 mars. 

Vous œuvrez au quotidien pour favoriser la création de circuits courts entre les agriculteurs franciliens et les consommateurs parisiens ? Votre activité est à la fois solidaire et durable ? Vous sensibilisez au quotidien à la gestion des ressources, à la préservation de sols ? Vous organisez des actions pour créer du lien entre la ville et la campagne ? Alors n’hésitez pas à répondre à l’appel à projets « Solidarité Campagne 2018 »  organisé par la mairie de Paris. La ville souhaite soutenir pour la deuxième année consécutive des initiatives de proximité, répondant aux principes de l’économie circulaire, qui ont vocation à accompagner les Parisiens vers une consommation de produits agricoles, plus durable et respectueuse de l’environnement. Les associations, les coopératives, les entreprises sociales porteuses de projets sont invitées à déposer leur candidature avant le 5 mars 2018 sur le site de la ville.

Une enveloppe de 130 000 euros en 2017

Les projets sélectionnés en 2018 pourront bénéficier de différentes formes de soutien : une subvention d’aide au fonctionnement d’un maximum de 23 000 euros par projet, un accompagnement à la recherche de locaux, une aide au développement de partenariats.

L’année dernière, la mairie de Paris a retenu huit initiatives solidaires en faveur d’une alimentation durable pour les Parisiens sur la vingtaine de projets proposés. Une enveloppe de 130 000 euros a été répartie entre les différents lauréats. Le réseau Terre de liens qui facilite l’installation des agriculteurs biologiques, l’association Agir, Combattre, réunir, dont la mission est de favoriser maraîchage biologique ou encore l’association La chorba, organisatrice de rencontres entre les Parisiens et des producteurs locaux, figurent parmi les structures encouragées par la mairie de Paris en 2017.


Commentaires