INNOVATION – Dans la Drôme, l’entreprise Sanisphère a inventé des toilettes sèches qui transforment les déchets organiques grâce à des lombrics. Une innovation qui séduit les collectivités françaises. 

Pierre Colombot est un ancien ingénieur parisien. En 1968, il quitte la capitale et s’installe dans la Drôme où il rachète un hameau sans assainissement. C’est à cette époque qu’il s’interroge sur la manière de créer des toilettes sans eau. En 1991, il décide de monter une entreprise pour développer ses expérimentations innovantes. C’est ainsi qu’est née Sanisphère.

Toilettes sèches dans les Alpes

Dès les années 90, les premières toilettes sèches créées par cet inventeur dans l’âme équipent les refuges dans les Alpes et les Pyrénées, des lieux par essence inaccessibles aux réseaux d’assainissement. Aujourd’hui, l’entreprise, qui compte une quinzaine de salariés, propose des toilettes sèches nouvelles génération sans sciure. Elle sont autonomes et durables et révolutionnent le marché européen du secteur grâce à une innovation 100 % française : le lombricompostage.

Transformer les déchets organiques avec des lombrics

Le lombricompostage consiste à utiliser des lombrics pour dégrader les matières organiques. Ces vers de terre que l’on trouve habituellement dans le fumier de cheval digèrent naturellement les matières fécales et le papier toilette : « Les usagers de nos toilettes sèches ne sont pas au contact direct des lombrics. Ils ont juste à actionner un tapis mécanique via une pédale. Les matières organiques sont ensuite envoyées vers un local hermétique où les vers de terre font naturellement leur travail de décomposition », précise Guillaume Cartron, assistant commercial de Sanisphère. L’avantage de cette innovation, c’est qu’elle nécessite une seule intervention humaine par an. Les déchets recueillis n’ont pas besoin d’être vidés ou d’être traités via les eaux usés. Elles sont donc plus économiques pour les collectivités sur le long terme.

Des toilettes innovantes au service des collectivités

En 25 ans, 600 toilettes sèches écologiques et innovantes ont été installées en France par cette entreprise drômoise en montagne, sur des aires d’autoroutes dans le Nord de la France, dans des parcs naturels et aujourd’hui dans un parc du centre-ville de Grenoble. Dans la capitale de l’Isère, la décision d’installer des toilettes sèches avec des lombrics en décembre 2017 est issue d’une proposition citoyenne, comme l’explique Pierre Loïc Chambon, en charge de la démocratie directe à Grenoble : « L’année dernière, 30 projets ont été proposés par les citoyens. 9 ont été retenus parmi lesquels le projet de toilettes sèches publiques. Nous avons réalisé un appel d’offre et ce projet s’est concrétisé à la mi-décembre. Les usagers et les services techniques de la ville vont à présent expérimenter ce nouveau concept de toilettes publiques. »

L’objectif de Sanisphère sur le long terme est de rendre accessible cette technologie de toilettes écologiques innovante au plus grand nombre : « Le prix de revient de notre concept est encore peu abordable aux particuliers. Mais nous allons y venir d’ici quelques années. Il faut aussi que les mentalités changent. Les toilettes sèches représentent encore pour beaucoup la cabane au fond du jardin de nos arrières grands-parents. Or aujourd’hui, les toilettes sans eau et autonomes représentent l’avenir dans un contexte où préservation des ressources naturelles est un défi collectif », explique Guillaume Cartron. Les pays scandinaves ont déjà passé le cap depuis longtemps. La France reste toutefois  le seul pays à proposer des toilettes sèches basées sur le lombricompostage. Une innovation technologique qui devrait stimuler la concurrence et surtout la créativité sur le marché européen.


Commentaires