INITIATIVE – L’association Home 311 a conçu un projet innovant pour lutter contre le sans-abrisme en transformant des remorques frigorifiques de camions en logements d’urgence. Avec au programme : solidarité et économie circulaire.

« Dernièrement, à Paris, j’ai vu un homme, une femme et leur enfant, qui devait avoir 8 ans, dormir dans la rue. Je ne comprends pas qu’on laisse faire ça. C’est un scandale, c’est insupportable », se lamente Frédéric Tabary cofondateur de l’association Home 311 Tabary Le Lay et designer. Avec un ami de longue date, réparateur de pièces de frigo, ils décident de mettre en commun leurs compétences et d’agir pour de bon. Comment ? En transformant des remorques de camions frigorifiques en logements d’urgence pour les personnes sans-abri, avant de les donner à des associations qui pourront alors y accueillir leurs publics.   

Le dispositif est bien moins insolite qu’il n’y parait. Chaque année entre 10 000 et 16 000 camions frigorifiques partent d’Europe pour rejoindre l’Afrique où ils polluent les décharges alors qu’ils sont « parfaitement isolés, solides, indéformables ». « L’idée est de créer un cercle vertueux, de travailler sur le mode de l’économie circulaire », explique le cofondateur de Home 311. D’ailleurs, l’association collabore avec des acteurs du BTP et des transporteurs pour d’une part récupérer des chantiers, des matériaux neufs qui auraient été jetés car en surplus et d’autre part pour adapter les remorques de camion afin qu’elles soient facilement transformées en maison par la suite.

Objectif : reloger 4 800 sans- abri

En offrant aux associations un camion pouvant héberger jusqu’à douze personnes, Home 311 espère solutionner les difficultés récurrentes rencontrées par les associations de lutte contre le sans-abrisme. « Ce qui est intéressant avec le type de fonctionnement qu’on propose, c’est qu’on règle le problème des appartements disponibles et le coût de ces appartements, subventionnés par l’État. Cela permettrait donc de dégager beaucoup plus de budget pour les associations et leurs actions de réinsertion », assure le cofondateur.  

La transformation de chaque camion coûte 20 000 euros. Elle comprend l’ouverture de fenêtres, l’installation de lavabos et de sanitaires, la pose de cloisons et d’un sol, etc. En plus de faire appel à la générosité du grand public, Home 311 souhaite impliquer les chefs d’entreprises français en leur demandant de financer chacun un camion. Fin décembre, l’association avait déjà collecté de quoi transformer deux camions. Et son objectif est de reloger 4 800 personnes d’ici les prochains mois. Pour cela, il lui reste à trouver les associations qui pourront s’approprier le dispositif et prendre en charge l’accueil des sans abris dans ces hébergements d’urgence. Autre partenaire indispensable : les communes. Celles-ci mettront à disposition des emplacements pour ces camions de 13 mètres de long et autoriseront le raccordement à l’eau et l’électricité. Aujourd’hui, Home 311 est en discussion avec plusieurs communes et associations intéressées. « Nous espérons avoir un terrain et une association partenaire d’ici le 19 janvier, le jour où nous tiendrons une conférence de presse pour interpeller les 1 000 plus importants patrons français à qui nous demanderont 20 000 euros chacun, souligne Frédéric Tabary. « Il faut qu’on se mobilise tous. Et les patrons, et l’État, et les collectivités locales, et les associations. »


Commentaires