REPORTAGE – L’association Rejoué, l’une des associations ambassadrices de l’économie circulaire en France, a pour vocation de donner une nouvelle vie aux jouets. À l’approche des fêtes de Noël, des petites fées s’activent pour remettre à neuf des poupées et des jeux de construction collectés par l’association. 

Rejoué

Rokia, salariée en insertion à l’association Rejoué

« Ce que j’aime dans ce travail, c’est qu’il me procure de la joie. Je suis très contente de travailler pour les enfants« , lance Rokia avec un grand sourire, tout en nettoyant, avec une patience d’ange les petites pièces d’un jeu pour tout-petits. « On nettoie les pièces avec du vinaigre et de l’eau« , poursuit-elle. Rokia fait partie de de l’équipe de salariés en insertion de l’association Rejoué. Une vingtaine de personnes s’active toute l’année dans cet ancien centre de tri de La Poste, situé à Vitry-sur-Seine (94). Parmi elles, 60 % de femmes. Elles sont arrivées là pour acquérir de nouvelles compétences et surtout rebondir après  une période de chômage ou un passage à vide dans leur vie personnelle. À quelques semaines du réveillon de Noël, l’activité de l’association tourne à plein régime. Ici, on trie des jouets qui arrivent de toute part tout au long de l’année : « Nous avons collecté 33 tonnes de jouets en 2016, dont 9 tonnes, rien qu’en décembre« , explique Nathalie Ourry, la directrice de l’établissement. 50 % des jouets qui sont stockés, triés, puis remis à neuf dans 2 000 mètres carrés de locaux de l’association proviennent des collectes organisées dans des grandes entreprises. Les particuliers et les structures associatives de la petite enfance font partie des autres sources d’approvisionnement.

Un Noël solidaire pour les enfants franciliens

Rejoué

L’association Rejoué à Vitry-sur-Seine (94)

Les jouets dépoussiérés (à l’eau et au vinaigre blanc) et reconstitués (lorsque les pièces manquent) par les salariés de l’association sont vendus à moitié prix  tout au long de l’année dans une boutique  permanente située dans le 14ème arrondissement de Paris. Ce sont des classiques indémodables qui enchantent les enfants depuis plusieurs années et qu’ils sont nombreux à réclamer sous le sapin. « Notre association propose de rendre accessible un jouet de qualité à petit prix« , précise Nathalie Ourry. Un point de vente éphémère est d’ailleurs mis en place pendant un mois avant Noël pour permettre aux parents à petit budget de faire plaisir à leurs enfants. Par ailleurs, l’association organise en décembre, l’opération « Le Noël de Rejoué« . 4 200 enfants franciliens défavorisés recevront des jouets offerts par des salariés de grandes entreprises.

Une association ambassadrice de l’économie circulaire

Le ministère de la Transition énergétique travaille actuellement à la feuille de route sur l’économie circulaire. Il souhaite s’appuyer sur les propositions des citoyens, des élus et des associations pour proposer des actions concrètes dès mars 2018. L’objectif global est d’aller vers une consommation durable des produits manufacturés, et vers une optimisation du recyclage des déchets industriels et ménagers ainsi que vers une limitation du gaspillage alimentaire. L’économie circulaire propose de redéfinir le circuit de l’économie pour aller vers une économie durable qui préserve les ressources. L’association Rejoué fait parties des associations retenues pour participer à la réflexion collective lancée par Nicolas Hulot en octobre dernier.

À lire aussi : Quelle politique européenne pour l’économie circulaire  ?

Commentaires