ÉCO – Lancée en grande pompe l’année dernière, la miraculeuse solution d’un homme de 22 ans, Paul Duan, a fait un beau flop. On vous dit pourquoi.

Le 15 novembre 2016, Europe 1 s’apprête à recevoir ce que Le Figaro appelle « le petit génie qui veut résoudre le chômage en France » en le baissant de 10 %. Son nom ? Paul Duan, un entrepreneur de 22 ans, « surdoué du Big Data » qui veut purement et simplement baisser drastiquement les chiffres de l’inactivité . Le jeune homme croit détenir SA recette miracle : Bob Emploi, un outil sur le web, soutenu par Pôle Emploi, qui veut accompagner le demandeur dans sa démarche pour trouver le précieux sésame.

Cette initiative pleine de bonne volonté est même parvenue jusqu’aux oreilles de… François Hollande, le président à l’époque. Quelques mois avant son passage à Europe 1, Paul Duan a rencontré l’ancien chef de l’État pour lui expliquer en quoi ils pouvaient se serrer vaillamment les coudes, tous les deux, pour enrayer, voire abolir cette plaie du chômage. Un an après, où en est-on ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que Bob Emploi n’a toujours pas tenu sa promesse. En une année, la plateforme n’a pas contribué à faire bouger le chômage en France, qui continue de stagner à 3 600 000 demandeurs d’emploi.

À lire aussi : Avec Cojob, la recherche d’emploi se fait à plusieurs 

Des conseils, et puis s’en va

Lorsqu’on se rend sur le site de Bob Emploi, il nous est simplement demandé de renseigner notre métier et notre lieu d’habitation. Ensuite, un certain nombre de critères sont à renseigner afin que la plateforme vous saisisse au mieux, et fasse ainsi « matcher » des données fournies par Pôle Emploi (ce qui pose la question de l’utilisation de nos informations professionnelles) afin de nous aider à trouver la perle rare. Sauf que Bob Emploi, plutôt que de nous proposer des offres, nous « conseille » de postuler dans telle ou telle partie du territoire qui recrute, de parfaire son CV ou encore de « garder la motivation nécessaire pour postuler ». Merci du conseil.

Des conseils plutôt génériques provenant de Bob emploi / Crédits : Capture d'écran

Des conseils plutôt génériques provenant de Bob Emploi / Crédit : Capture d’écran

« Ce n’est pas le super-formidable outil qu’on nous a proposé », détaille à UP Cécile Hautefeuille, auteure d’un livre nommé La machine infernale: Racontez-moi Pôle Emploi (éditions du Rocher). Celle qui accusait le « côté très déshumanisé de la machine » déplore un « bon coup de communication » qui aurait réduit l’importance de l’humain dans l’accompagnement à la recherche d’emploi. « Qu’on réfléchisse à des outils complémentaires, pourquoi pas, dit-elle, mais ce n’est même pas le cas. Bob Emploi n’a clairement pas inventé l’eau chaude, même si on ne peut pas non plus tout critiquer. Tout ce vernis, toute cette communication a fait pschitt, conclut-elle, c’est ça qui m’interpelle le plus. » Tout ça pour ça.

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 1 Avis

Commentaires