INITIATIVE LOCALE – Début 2018, le studio d’animation 3D TeamTo, lancera son école gratuite et solidaire, qui formera en six mois intensifs des personnes sans diplôme au, recherché, métier d’animateur 3D. Avec à la clé : un emploi. La première des trois phases de sélection des candidats est en cours, jusqu’à fin septembre.

L’animation française se porte bien. Tellement bien que le secteur créé des emplois, encouragé par la relocalisation des studios en France depuis quelques années. Sauf que d’après les estimations, 2 500 postes d’animateurs de personnages 3D seront vacants en 2020, faute de profils qualifiés. « Depuis 10 ans, on forme des gens au fur et à mesure mais ça ne suffit pas », explique Carole Toledo, directrice du studio d’animation TeamTo.

Pour pallier ce manque, le studio qui a produit Angelo la Débrouille, Calimero ou les Lapins crétins, a décidé de lancer une école. Mais pas n’importe laquelle. Alors que toutes les écoles d’animation en France sont privées et donc payantes, TeamTo lance cette année une école gratuite et solidaire. L’Ecas (école cartoucherie animation solidaire) sera accessible à toutes les personnes d’au moins 18 ans. Néanmoins, l’école privilégiera l’insertion des jeunes sans qualification par l’intermédiaire de campagnes d’information en direction des associations d’insertion et de développement économique dans les zones défavorisées. Objectif : dénicher de « nouveaux talents ». « Nous espérons trouver des gens de tous horizons », s’enthousiasme la co-présidente de l’Ecas.

Dénicher des talents

« Pour être un bon animateur, il faut avoir le sens du rythme et un certain regard, souligne Carole Toledo, également co-présidente de l’association Ecas. Beaucoup de gens sans diplôme ne savent pas qu’ils ont ces talents ». Et c’est ce que les phases de sélection vont essayer de dévoiler.
La sélection se déroulera en trois phases. La première, en cours jusqu’à la fin du mois de septembre, permettra de sélectionner 100 candidats à partir du test dit de la balle, qui se fait en ligne depuis le site de l’Ecas. Cette épreuve permettra de déterminer le sens du rythme des candidats. Le 2e conviera les personnes sélectionnées à réaliser, en octobre, un second test un peu plus poussé en termes d’animation. Pour cela, ils auront un mois pour aller dans l’une des écoles de la 2e chance, où TeamTo aura installé des postes de travail équipés de tous les outils nécessaires pour la bonne réalisation du test. À l’issue de cette 2e phase de test, les candidats retenus passeront un entretien de motivation au début du mois de novembre.

Un emploi à l’issue de la formation

Au final, les 25 sélectionnés seront formés pendant six mois au sein de la Cartoucherie à Bourg-lès-Valence, un ensemble de structures liées à l’image animée. Pendant toute la durée du cursus, les étudiants seront suivis par l’association l’Ecole de la 2e chance, pour leur assurer le succès. Une fois leur diplôme en poche, les étudiants seront directement intégrés dans les studios TeamTo pour ceux qui le veulent, mais les fraîchement diplômés auront la possibilité de postuler dans d’autres studios. L’Ecas vise des promotions de 50 étudiants, à partir de 2020.

Pour faire connaître les métiers de l’animation et en savoir plus sur la formation, des portes ouvertes sont organisées dans les studios de Lyon et Bourg-lès-Valence :
– les 15 et 19 septembre à 14h30 à la Cartoucherie de Bourg-Lès-Valence (Studio TeamTo) rue de Chony 26500
– le 18 septembre à 14h30 au pôle pixel de Villeurbanne, Lyon (studio 24)


Commentaires