Seule la moitié des cours d’eau en France sont en bon état écologique. L’application « Qualité des rivières » permet d’en savoir plus au cas par cas.

Que vaut, écologiquement parlant, la rivière de votre lieu de vacances ? Il est possible de le savoir grâce l’application « Qualité rivières ». Développée par les agences de l’eau et l’Agence française pour la biodiversité, elle permet de retrouver les différents cours d’eau du pays. En naviguant sur une carte ou en faisant une recherche, on peut retrouver l’état des différents tronçons des rivières françaises. Chaque fois, l’état écologique, le niveau de micro-algues, le bilan de l’oxygène, les taux de nitrate et de phosphate, y sont renseignés, avec un code couleur simple « très bon état » (bleu), « bon état » (vert), « moyen » (jaune), « médiocre » (orange) et en « mauvais état» (rouge). Il est également possible de comparer les données avec celles de 2015 et 2014.


Avis aux pêcheurs ou aux amateurs de biodiversité, on peut aussi connaître les poissons qui circulent dans les différents cours d’eau. Des fiches explicatives, avec photo, indiquent leur répartition géographique, leur habitat ainsi que leurs éventuels impératifs de protection. Pour ceux que cela amuse, il est aussi possible de tester ses connaissances avec des quiz. Autre possibilité intéressante : en apprendre plus avec la rubrique « le saviez-vous ? » et les actualités des différentes agences de l’eau. Ces établissements publics financent des actions de préservation des ressources en eau. Chaque année, les agences de l’eau collectent plus de 10 millions de données sur l’état des milieux aquatiques. C’est ainsi que l’appli nous apprend que seule la moitié des cours d’eau en France sont en bon état écologique, loin des 66 % fixés à l’horizon 2015 par le Grenelle de l’Environnement.

À lire aussi : Le « Ferme d’avenir tour » dédié à l’agroécologie

Des pollutions causées par l’homme

Comment évalue-t-on l’état écologique d’un cours d’eau ? En fonction de la pollution et de son état naturel. « La pollution des cours d’eau est causée par les rejets d’eaux usées, de l’industrie et de l’agriculture, à l’origine de la présence de nitrates et de pesticides », nous précise Laurent Gasnier, responsable du service données et techniques de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse. Deuxième critère pris en compte : l’aspect physique des rivières. «La modification du débit, les seuils, barrages et endiguement contribuent à détériorer l’aspect des cours et ont un impact sur la biodiversité », explique Laurent Gasnier. Les agences de l’eau financent donc des projets qui aident à remédier à ces problèmes. Elles contribuent par exemple à l’amélioration des stations d’épuration ou encore la conversion des agriculteurs vers des pratiques utilisant moins de pesticides.

L’état écologique des cours d’eau ne doit pas être confondu avec la qualité des eaux de baignade. Le contrôle sanitaire des eaux de baignade est lui assuré par les agences régionales de santé (ARS). « Celles-ci contrôlent des aspects bactériologiques qui ne sont pas en pris en compte dans la qualité écologique », précise Laurent Gasnier. Une rivière peut donc être très « verte » sans pour autant être appropriée à la baignade. Il suffit qu’une bactérie dangereuse pour l’Homme s’y trouve. Pour connaître les résultats des contrôles de la qualité des eaux en temps réel, durant toute la saison balnéaire, il faut se rendre sur le site Baignades.

À lire aussi : On a testé la baignade naturelle à Paris


Commentaires