Les organisateurs du France ont voulu, outre l’événement sportif, valoriser la faune et la flore que les cyclistes trouvent au bord de la route. L’idée : la mettre en avant pour mieux la protéger.

Les circuits changent, les paysages aussi. Chaque année, badauds, touristes et fans de cyclisme découvrent, étape après étape, de nouvelles communes, des voies insolites, des paysages magnifiques, et rencontrent des espèces rares ou inconnues.

Depuis cinq ans, Le tour de France, France Télévisions et le Museum d’Histoire naturelle en profitent pour mettre en valeur la biodiversité que les coureurs côtoient jusqu’à la dernière ligne d’arrivée, sur les Champs-Elysées, à Paris.

Oui, le but du jeu affiché est de valoriser le patrimoine naturel. Concrètement, pour chaque étape, un spot a été réalisé dans le but de montrer lacs, rivières, monts et animaux sauvages rencontrés au bord des routes. C’est « un immense cadeau » et cela « devrait être obligatoire à l’école de se promener », dit par exemple la championne de skicross Ophélie David, dans le mini-film dédié à la 15e étape (du 16 juillet entre l’Aveyron et la Haute-Loire), et consacré au cheval de Przewalski, présent dans les Cévennes et jamais domestiqué par les humains.

La 15e étape du Tour de France (du 1er au 23 juillet)

Chaque vidéo présente un lieu ou une espèce avec l’appui d’un champion, en France, ou ailleurs : cette année, les équipes sont partis de Düsseldorf en Allemagne et sont passées par la Belgique et le Luxembourg.

Visionner les autres vidéos de l’édition en cours et des Tour de France précédents

A lire aussi : Chacun peut agir pour la biodiversité

Natura 2000

Pendants la Grande Boucle, caravanes et deux-roues pénètrent dans de nombreuses zones Natura 2000, des sites protégés en raison de la présence de nombreuses espèces, faune et flore. La France en compte, selon le réseau européen des sites Natura 2000, 1 768 (27 500 en Europe). Les organisateurs, avec le bureau national de Natura 2000 ont voulu mettre l’accent sur un site protégé en particulier par étape.

Des gorges de l’Allier, qui traversent de nombreux départements auvergnats en passant par les Vosges, le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient, le Haut-Jura, le Périgord, et, encore, la Garonne, le circuit du Tour passe dans des milieux très variés. Christopher Froome (qui est maillot jaune quand l’auteur de ces lignes publie ce court exposé), Romain Bardet (le Français le mieux placé à l’issue de la quinzième étape) et les autres passent à côté de rivières, de lacs, de forêts, de reliefs aussi impressionnants les uns que les autres.

Et vous, sur place, avez-vous pu apercevoir les orchidées sauvages au Sud de Nancy, l’écrevisse à pattes blanches dans les Vosges, la grue cendrée dans l’Aube, mais encore le faucon crécerellette en Provence ?

Pour en savoir plus, rendez-vous par ici .

Natura 2000 en France

  • 7 millions d’hectares
  • 12,8 % de la surface terrestre métropolitaine (dont des forêts, de landes, de zones humides et des zones agricoles)
  • 11,2 % de la surface marine de la zone économique exclusive
  • 1 768 sites, dont 206 sites marins
  • La liste complète des sites à découvrir là.

Commentaires