Depuis 1997, l’association Zero Waste France milite pour la réduction des déchets. Un an après son festival dédié à cet enjeu à Paris, elle a ouvert un premier espace permanent, qui fait office de boutique et de lieu de rencontres. Au programme : des ateliers pour apprendre à fabriquer des objets durables et des tables rondes sur l’économie circulaire.

Derrière la porte d’entrée, tout semble prêt en ce vendredi 3 juillet 2017. L’inauguration de la maison du zéro déchet approche à grand pas et l’équipe de Zero Waste France s’active encore pour pouvoir accueillir les premiers curieux attendus le lendemain. Dans la première salle, quelques tables et chaises pour l’apéro ont été installées. Sur le sol, on découvre une caisse remplie de bouteilles en verre de club-mate, une boisson caféinée gazeuse, qui pourra être consommée par les clients. Bientôt, ces derniers pourront goûter à des fines mousses et découvrir des brasseries pratiquant la consigne (un système marginal en France). Au menu également : des plats cuisinés ou des confitures.

Maison du zéro déchet

Make love not waste

Sur les côtés, quelques objets – durables – à vendre ont été déposés sur des étagères en bois, comme des gourdes, des cosmétiques non liquides ou des sacs réutilisables. Plus loin se trouve une deuxième salle dans laquelle quelques livres – notamment de conseils pour réduire sa consommation de déchets – remplissent une étagère. On observe un tableau accroché au mur. Un fond rouge, et ces quelques mots : «Make love not waste». Voilà l’objectif : faire en sorte que chacun puisse moins jeter et trouve des solutions, à sa guise.

Do it yourself

Maison du zéro waste

Un lieu « permanent »

Zero Waste France, dont les équipes viennent d’installer leurs bureaux dans un coin de cette maison, s’adresse aux entreprises, aux collectivités, mais aussi aux citoyens. La maison du zéro déchet propose des ateliers pour apprendre à coudre, faire son propre dentifrice, de la lessive fait main, mais aussi afin de réaliser un événement sans déchet (un atelier destiné à des professionnels). Des conférences et des tables rondes sont au programme également.

L’idée : échanger sur l’économie circulaire. Montrer, par exemple, comment les déchets des uns peuvent se transformer en ressource des autres.  Comprendre, aussi, où vont les déchets que nous jetons dans la poubelle – pour leur assurer – éventuellement – une seconde vie. Lors de l’inauguration, chacun a pu assister, notamment, à la présentation du plus petit lombricomposteur au monde, ainsi que de la regenbox, un petit appareil servant à régénérer les piles usagées.

« L’idée nous est venue il y a pile un an à l’occasion du festival que nous avons organisé, se souvient Flore Berlingen, directrice de Zéro Waste France. 5 000 personnes avaient assisté à des conférences et des débats au parc de la Villette à Paris.  Nous voulions un lieu permanent dédié à la réduction des déchets. » Après plusieurs mois de préparation et de recherche d’un logement, après une campagne de crowdfunding victorieuse, c’est désormais chose faite.

Outre une salariée coordinatrice et une personne en service civique, ce sont des bénévoles qui tiennent la maison du zéro déchet. A l’occasion, une nouvelle association a été créée pour la gestion, elle est composée de Zéro Waste France, Zero Waste Paris et d’autres structures dont We Share. Pour retrouver la programmation, cliquez par ici. Adresse : 3 rue Charles Nodier, 75018 PARIS. Horaire : du lundi au vendredi de 12h à 20h, et le samedi de 10h à 19h
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 7 Avis

Commentaires