Cette semaine a eu lieu la journée mondiale de l’asthme, comme chaque premier mardi du mois de mai. Organisée depuis 1998 par la Global initiative for Asthma (GINA), elle est coordonnée par l’Association Asthme et allergies en France. L’occasion, pour UP le Mag, de rappeler quels en sont les symptômes,  et comment lutter contre cette maladie, qui touche quatre millions de Français.

L’asthme, c’est quoi ?

« L’asthme est  une affection inflammatoire bronchique chronique. Souvent silencieux, l’asthme se manifeste par des crises (toux sèche, sifflements, difficultés respiratoires, essoufflement) qui surviennent lors d’une exacerbation transitoire du processus inflammatoire entraînant une obstruction bronchique par rétrécissement des bronches encombrées. » (Source : Institut national de la santé et de la recherche médicale)

Concrètement, une personne peut être atteinte en cas de  « répétition de période  d’essoufflement, durant moins d’une heure, qui s’accompagne d’une respiration sifflante, de toux et de sensation d’oppression thoracique », explique le chef de service pneumologie à l’hôpital de Chambéry.

A lire aussi : que faire en cas de pic de pollution ?

Quelles en sont les causes ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plusieurs facteurs peuvent déclencher de l’asthme, comme :

– les allergènes à l’intérieur des habitations (par exemple, les acariens dans la literie, les polluants, et les squames des animaux de compagnie),

– les allergènes extérieurs (à l’instar des pollens et des moisissures),

– la fumée du tabac,

– les produits chimiques irritants sur le lieu de travail,

– la pollution de l’air.

Selon une étude de la revue European Respiratory Journal, qui date de 2013, près de 14 % des cas d’asthme chronique pourraient être imputés à la pollution automobile, soit un peu près autant qu’au tabagisme passif.

Et lorsque Paris ou Grenoble suffoquent, en cas de pic de pollution aux particules fines, les enfants ont davantage de mal à respirer« Les enfants sont les personnes les plus vulnérables, car ils ont des bronches d’un calibre plus petit et les particules inhalées sont beaucoup plus importantes que chez les adultes par rapport au poids de l’enfant », explique, à France 2, la Dr Nathalie Lambert.

D’après l’OMS, des émotions, telles que la peur ou la colère, voire l’exercice physique, peuvent générer de l’asthme. Les médicaments, comme l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens, aussi.

A lire aussi : Quelle est l’influence de la pollution de l’air sur les allergies

Les chiffres clefs

Il y a plus de 4 millions d’asthmatiques dans l’Hexagone. Cela concerne 6 % de la population et de 7  à 10 % des enfants.

80% des asthmes sont d’origine allergique chez l’enfant.

Environ 235 millions de personnes en souffrent actuellement , selon l’OMS.

L’asthme provoque 1 000 décès par an chez les moins de 65 ans, selon la Caisse nationale d’assurance maladie, ce que rapporte l’association Asthme et allergies, l’organisateur de la journée mondiale de l’asthme.

Les outils anti-crise

Asthm’Activ, une application mobile, éditée par l’Assurance Maladie, propose aux adultes asthmatiques des conseils pour leur faciliter la vie au quotidien (gestion des rendez-vous médicaux, alerte pour ne pas oublier le traitement). Elle est à télécharger gratuitement sur l’App Store et sur Google Play Store.

Depuis 1992, l’association Asthme et allergies a développé le concept des écoles de l’asthme. L’idée : apprendre à vivre avec, mieux appréhender les crises d’asthme. Il y en a un peu plus d’une centaine en France.

Consommer fruits, légumes, vitamine C et D (foie de veau, soja, jaune d’œuf)  permettrait de limiter les risques d’asthme. Autant que les régimes à base de produits qui contiennent de l’oméga 3, comme le poisson. C’est ce qu’explique le Dr Bertrand Delaisi, pneumopédiatre à la clinique Marcel Sembat à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), dont les propos ont été rapportés par ladepeche.fr.

Retrouvez l’ensemble de nos conseils sur la qualité de l’air en fiches téléchargeables ici.

couv_up_le_mag
Retrouvez également le dossier sur la qualité de l’air « Comment mieux respirer demain ? » dans UP le mag n°10 :

-> Découvrir le sommaire

-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou téléchargez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires