[BEST-OF de l’ÉTÉ] – L’ouvrage du garde forestier allemand « La vie secrète des arbres, ce qu’ils ressentent, comment ils communiquent », sorti il y a deux mois en France, est un succès en librairie. Retour sur le phénomène.

Article initialement publié le 4 mai 2017

Tout, vous saurez tout sur les arbres. Une forêt est un vaste réseau, les arbres y communiquent grâce au maillage complexe de leurs racines et aux filaments créés par les champignons. Ils peuvent même s’envoyer des nutriments. « Que seuls les plus forts survivent, cela ne va-t-il pas dans le sens de l’évolution ? Je crains que les arbres ne soient pas de cet avis. Leur bien-être dépend de la communauté ; si les plus faibles disparaissent, tous y perdent », écrit Peter Wohlleben.

Peter Wohlleben – Les Arènes

Dans La vie secrète des arbres (Les Arènes, 207) l’auteur de 52 ans nous livre tous les secrets qu’il a découverts en travaillant comme forestier pendant une vingtaine d’années. On apprend par exemple que les « parents » arbres chapotent la croissance des plus jeunes, en leur laissant peu de lumière pour qu’ils s’endurcissent, jusqu’à leur laisser la place. Les arbres ont des souvenirs et poussent même des « cris » inaudibles par l’oreille humaine.

Un message écologiste

L’auteur anthropomorphise la forêt si bien qu’on ne la regardera plus jamais pareil après avoir lu son livre. Il le fait volontairement, pour rendre son discours accessible, mais ne tombe toutefois pas dans un éloge mystique de la nature. Ses propos sont soutenus par des études scientifiques crédibles, qu’il cite, donnant de la force à son discours. De plus, il ne cache pas les questions qui restent en suspens, et reconnaît par exemple qu’on ne peut pas affirmer que les arbres ont un cerveau.

Ce livre qui regorge d’informations fascinantes est aussi un plaidoyer pour la préservation des forêts et la nécessité de laisser les arbres s’épanouir dans leur environnement naturel. Car les arbres de nos villes, si beaux et homogènes soient-ils, sont aussi « solitaires », nous apprend le livre.

À lire aussi : Préservez les forêts en parrainant un arbre

Travaillant au départ pour une exploitation traditionnelle de sylviculture, Peter Wohlleben a changé son regard grâce aux circuits qu’il organisait auprès du grand public. Au fil des ans, s’est mis à écouter les arbres et a fini par convaincre sa municipalité,  dans la région de l’Eifel, près de la frontière belge, de lui laisser quartier pour changer de méthode, bannir les bulldozers, et de s’orienter vers une gestion radicalement plus durable.

Un mouvement en cours

La vie secrète des arbres, sorti en 2015 en Allemagne, sous le nom « Das geheime Leben der Bäume », a été numéro 1 des ventes avec 650 000 exemplaires vendus. Le livre a aussi été best-seller aux Etats-Unis et traduit en 32 langues. En France, deux mois après sa sortie le 1er mars, le livre vient de passer la barre des 50 000 exemplaires.

Grâce au succès et aux bénéfices générés par son livre, Peter Wohlleben a lancé la Waldakademie Hümmel, dans le but de répandre le savoir sur la protection de la forêt au grand public. Un film a également été tiré du livre, et devrait bientôt sortir en version française.

L’Intelligence des Arbres // Bande Annonce Officielle // VOSTFR from JupiterFilms on Vimeo.

Magazine UP le mag n°12Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Professeur Feuillage, le militant écolo-trash » dans la 14ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 4 Avis

Commentaires