Une enquête menée par l’institut Opinion Way montre que les Français ont encore des progrès à faire en matière de réparation et de recyclage de leur portable. 

En France, plus d’une personne sur deux possède un smartphone. Le téléphone portable s’est installé dans le quotidien des Français au point de passer du simple appareil de conversation à un véritable compagnon de route. Une progression fulgurante sur laquelle l’entreprise spécialisée dans le rachat de mobile Volpy a voulu se pencher.

Cette dernière a commandé une étude auprès de l’institut de sondage Opinion Way (1061 personnes sondées) pour connaître les pratiques des Français en matière de téléphonie mobile, notamment quand celui-ci tombe en panne.

À lire aussi : Fairphone 2, le nouveau smartphone éthique et durable 

Le caractère « polluant » du smartphone

Verdict de cette étude, nommée « La relation des Français à leur téléphone portable » : les interrogés, qui passent en moyenne 1h08 sur leur mobile par jour, estiment en majorité que le téléphone a une durée de vie trop courte. Que le portable est un produit polluant et qu’il a fallu de nombreuses ressources naturelles pour le fabriquer.

Au-delà de ces considérations, le rapport montre que nous pouvons faire mieux en cas de panne.  Mais il y a des aspects positifs.

Si 70 % de sondés changent d’appareil s’il y a un dysfonctionnement, certains interrogés sont néanmoins prêts à le faire réparer plutôt que de le mettre à la poubelle (ou de le ranger dans un placard). Il en va ainsi pour 40 % de ceux qui ont une panne de batterie (contre 54 % qui optent pour le remplacement du mobile).  Si l’écran de leur portable est cassé, 39 % des interrogés choisissent aussi la voie de la réparation.

Le mobile est peu recyclé

En revanche, en ce qui concerne le recyclage, il y a une marge de progression importante : 48 % des interrogés ont affirmé avoir gardé leur ancien appareil chez eux. Seulement 14 % l’ont apporté dans un point de collecte pour qu’il soit recyclé. Et la même proportion l’ont donné à un proche. Dommage sachant que certains rachètent un mobile même si le leur est encore fonctionnel.

up10Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « La seconde vie des appareils Hi-Tech » dans la 10ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


Commentaires